Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Barrage de Sivens, un mort

28 Octobre 2014 , Rédigé par Pellet Jean-Marc Publié dans #occitanie

Le parti politique occitan PNO s'explique et prend position pour le développement économique de notre pays. L'avenir et le développement de notre pays passe par des infrastructures qui déplaisent aux inconditionnels "défenseurs de la nature" et aux "écolos-professionnels" qui souhaitent transformer notre pays en zone verte. Notre pays n'est pas voué à se métamorphoser en désert où touristes et retraités du Nord viendront passer ou finir leur vie !

L'Occitanie est sous-développée et des régions entières se désertifient un peu plus chaque jour au nom de la défense des paysages : zones natura 2000 par exemple....

Oui nous voulons des usines, oui nous voulons des routes, oui nous voulons des chemins de fer, oui nous voulons des barrages hydroélectriques, oui nous voulons des éoliennes, oui nous voulons vivre et travailler et décider au pays, dans l'intérêt de nos enfants et non  dans l'intérêt des riches touristes du Nord. Pellet Jean-Marc

Comunicat de premsa del

Partit de la Nacion Occitana (P.N.O)

Joan.peire.alari@gmail.com

Le Partit de la Nacion Occitana favorable à la construction du barrage de Sivens

       Au début du projet (la commission d'enquête date de 2012), quelques riverains du futur barrage créèrent une association de défense. Leur vigilance, indispensable en démocratie, permit d'imposer aux porteurs du projet le respect de la législation en vigueur concernant ce genre de construction.

Mais très vite les Occitans de l'endroit furent dépassés par un groupe d'écologistes "professionnels", venus d'un peu partout en France. Ces gens-là commencèrent par occuper physiquement le terrain. En même temps ils barraient les chemins. Confrontés à ces méthodes autoritaires et dangereuses pour la paix civile, les habitants des environs furent contraints de demander la protection des forces de l'ordre. Des riverains, pourtant directement concernés par la construction du barrage, découragés, arrêtèrent de militer contre le barrage.

      Les pratiques de terrains des nouveaux venus (pour quelques uns des marginaux qui vont d'occupation en occupation) furent violentes dès leur arrivée. Certains riverains furent victimes de violences verbales. Il serait trop long de faire le décompte des méfaits occasionnés par les occupants du Testet: Voitures bombée à la peinture, parebrises cassés, vitrines brisées à Gaillac, etc…

      Un comportement irresponsable qui surprit tout le monde. Une façon d'agir que reprouvent les écologistes locaux les plus sensés. Les occupants furent d'emblée rejetés par la grande majorité des habitants du département. A tel point que le 4 octobre 2014 une manifestation de protestation contre le barrage de Sivens ne réunît que 400 personnes.

      Fort peu furent les habitants du pays qui y participèrent. La recherche permanente de la provocation et de l'affrontement contre les forces de l'ordre risquait de déboucher sur un drame. Ce qui malheureusement ne manquât pas d'arriver.

      Dès le début du projet, le comité albigeois du Partit de la Nacion Occitana (P.N.O.) y fût favorable. Nous accueillons favorablement tout aménagement adéquat du territoire. Pour nous il s'agit d'une question de progrès et de développement économique. En l'absence de difficulté technique, la construction du barrage de Sivens doit être menée à son terme. Les conditions géologiques et écologiques permettant, après quelques aménagements déjà réalisés, la construction de la digue; aucun argument sérieux ne s'oppose plus à l'achèvement du projet. Les travaux doivent continuer selon le calendrier préalablement établit.

      Cependant, le P.N.O. formule des réserves concernant le plan de financement de l'investissement et du fonctionnement de l'ouvrage. Selon la règle qui veut que l'utilisateur doit être le payeur, le comité demande que la majeure partie de l'investissement et la totalité des frais de fonctionnement de l'outil soit pris en charge par les organismes professionnels qui vont bénéficier de la structure. Les modalités de financement du projet devront être rectifiées. Des modifications et ajustements son encore et toujours possibles.

 
Barrage Sivens Occitanie

Barrage Sivens Occitanie

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article