Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Montpellier, manifestation pour l'occitan

20 Octobre 2015 , Rédigé par Pellet Jean-Marc Publié dans #occitanie

Appel à mobilisation !

La langue occitane est classée par l'UNESCO comme une des langues en "sérieux danger d'extinction". Face à ce péril grandissant et aux risques de régression qui menacent notre langue la « Coordinacion per la lenga occitana » appelle à une mobilisation citoyenne pour une grande manifestation sociale et revendicative en faveur de l’occitan le :

Samedi 24 octobre 2015 à 14 h. rendez-vous esplanade Charles de Gaulle à Montpellier

En effet, depuis 2005, la Coordination n’a cessé d’alerter les pouvoirs publics sur l’urgence de mettre en place une politique linguistique publique cohérente et volontariste pour la transmission et le développement des langues régionales (et donc de l’occitan), sur la nécessité d'une loi qui officialise leur reconnaissance et leur garantisse un statut juridique légal propice à leur expansion.

Les manifestations de Carcassonne (2005 et 2009), Béziers (2007), et enfin le dernier rassemblement de 2012 qui avait réuni 30 000 personnes à Toulouse, ont révélé l’existence d’une véritable demande sociale pour la présence de l’occitan dans la vie publique.

Cependant si cette série de manifestations a permis quelques avancées, les progrès n'en demeurent pas moins bien insuffisants. Si plusieurs collectivités territoriales ont pris conscience de la nécessité de mettre en place des mesures en faveur de l’occitan, l'Etat refuse toujours, quant à lui, d'assumer ses responsabilités sur cette question.

La crise ne doit pas servir de prétexte à rayer la question des langues régionales du débat public, à faire régresser les moyens mis à disposition pour leur développement.

Mais où sont donc passées toutes les belles promesses ?

Entre autres : La promesse n° 56 du candidat François Hollande lors des dernières élections présidentielles: "Je ferai ratifier la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires" ?

Une majorité de députés avaient voté le principe de la Ratification de la Charte européenne, mais depuis… plus rien !

D’autre part, nous venons de subir une réforme territoriale qui n’a nullement tenu compte de la dimension linguistique de notre territoire.

Sans oublier la toute dernière qui vient de sortir ! Comment accepter une réforme des collèges qui est quasiment la programmation de la disparition effective de l’enseignement des langues régionales, dès 2016 ?

En conséquence, la « Coordination pour la langue occitane » lance à nouveau un appel à mobilisation pour tous ceux qui revendiquent la préservation et le développement de la langue occitane (patrimoine immatériel de l’humanité) que nos territoires ont en partage.

Nous devons affirmer une fois de plus les droits de notre langue et sa légitimité!

« Anem Òc ! per la lenga occitana ! »

Totes a Montpelhier lo 24 d’octobre de 2015 !

Crida a mobilizacion!

 

La lenga occitana es marcada per l'UNESCO coma una dei lengas en "dangièr seriós d'extincion". Fàcia a aqueste perilh de mai en mai gròs, e ai riscas de regression qu'amenaçan nòstra lenga, la « Coordinacion per la lenga occitana » rampèla a una mobilizacion ciutadana per una granda manifestacion sociala e revendicativa en favor de l’occitan, lo :

Dissabte 24 d'octòbre de 2015

a 2 oras del vèspre, rendètz-vos sus l'esplanada Charles de Gaulle

a Montpelhièr

De fach, despuei 2005, la Coordinacion a pas decessat d’alertar lei poders publics de l’urgéncia de metre en plaça una politica lingüistica publica coerenta e volontarista per la transmission e lo desvolopament dei lengas regionalas (e adonc de l’occitan), de la necessitat d'una lèi qu'oficialize sa reconoissença e li garantisse un estatut juridic legau propici a son espandiment.

Lei manifestacions de Carcassona (2005 e 2009), Besièrs (2007), e enfin la darriera de 2012 qu’acampèt 30 000 personas a Tolosa, an ben mostrat l’existéncia d’una vertadiera demanda sociala per la preséncia de l’occitan dins la vida publica.

Emai aquesta seria de manifestacions, ague permés quauqueis avançadas, lei progrès ne'n demòran pasmens fòrça insufisents. Se mai d’una collectivitat territoriala prenguèt consciéncia de la necessitat de metre en plaça de mesuras en favor de l’occitan, l'Estat per quant a eu, refusa totjorn d'assumir sei responsabilitats sus aquesta question.

La crisi deu pas servir d’escapatòri per escafar la question dei lengas regionalas dau debat public, per anar de reculon e faire demesir lei mejans mes a disposicion per son desvolopament.

Mai ont an donc passat totei lei belei promessas ?

Entre autrei : la promessa n° 56 dau candidat François Hollande a las darrièras eleccions presidencialas : "Farai ratificar la Charta europèa de las lengas regionalas e minoritàrias" ?

Una majoritat de deputats avián votat lo principi de la Ratificacion de la Carta europenca, mai despuei… ren mai !

D’autra part, venèm de subir una reforma territoriala qu’a pas ges tengut còmpte de la dimension linguistica de nòstre territòri. E oblidem pas la tota darriera reforma que vèn de sortir ! Coma acceptar una reforma dei collègis qu’es quasiment una programacion de la disparicion efectiva de l’ensenhament dei lengas regionalas, tre 2016 ?

Per ansin la « Coordinacion per la lenga occitana », crida un còp de mai a rampelada a mobilizacion de toteis aquelei que revendican la preservacion e lo desvolopament de la lenga occitana (patrimòni immateriau de l’umanitat) que nòstrei territòris an en partatge.

Devèm afortir un còp de mai lei drechs de nòstra lenga e sa legitimitat !

« Anem Òc ! per la lenga occitana ! »

Totei a Montpelhier lo 24 d’octòbre de 2015 !

 

 Anem Òc ! per la lenga occitana !

Anem Òc ! per la lenga occitana !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article