Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Montpellier, manifestation pour la langue occitane

26 Octobre 2015 , Rédigé par Pellet Jean-Marc Publié dans #occitanie, #peuples(bretons-catalans-basques-etc), #P.N.O.

Lors de la manifestation de Montpellier pour l’occitan le samedi 24 octobre 2015, le PNO a distribué le tract ci-dessous en grand nombre. Le tract était bilingue occitan/français.

Pour celles et ceux qui étaient absents voici la version française, la version en occitan se trouve sur le site du PNO.

***********************

Ce que veut le Parti de la Nation Occitane :

- pour la langue et la culture occitanes

- pour l'Occitanie

 

Un statut pour notre langue et notre culture !

Actuellement, l’occitan en tant que langue dite régionale est considéré par la constitution de la République française comme faisant partie du patrimoine de la France.

La France a signé à minima, en 1999, la Charte européenne des langues régionales et minoritaires mais ne l’a toujours pas ratifiée. Le Président de la République a réaffirmé récemment son intention de le faire en réunissant en Congrès les deux assemblées. L’issue de cette démarche, que nous jugeons utile, est incertaine et nous récusons notamment la « déclaration interprétative » qui empêche l’octroi de droits collectifs aux Occitans et aux autres peuples de France. Une ratification assortie des mêmes restrictions que la signature de 1999 n'apporterait rien que ne permettent déjà les lois actuelles.

- Le Parti de la Nation Occitane veut une loi cadre qui donne un statut de langue officielle aux langues de France pour pérenniser leur usage, créer les conditions de leur transmission et permettre leur socialisation et leur usage systématique dans la vie publique

- Le Parti de la Nation Occitane veut que les régions, les communes et les départements occitans ou partiellement occitans mènent des politiques linguistiques ambitieuses pour valoriser et promouvoir la langue et la culture occitanes ainsi que leurs autres langues et cultures territoriales « minoritaires » (basque et catalane). Ces politiques linguistiques et culturelles des collectivités territoriales devront être coordonnées par une institution publique inter-régionale. À terme, nous invitons les collectivités territoriales occitanes à se redéfinir en tenant compte de leur identité occitane et des identités particulières des pays d'Oc, et à se fédérer : cette institution inter-régionale constitue une préfiguration de la fédération à venir.

- Le Parti de la Nation Occitane veut que ces régions, départements et communes créent et développent des cours publics de langue et culture occitanes pour adultes, afin de répondre à la demande de la population et aux nécessités de la socialisation et de l'usage public.

- Le Parti de la Nation Occitane veut que la compétence en matière d'enseignement soit dévolue aux régions ; dans un premier temps, cette compétence doit être partagée avec l'État qui continue à en revendiquer le monopole.

L’occitan doit devenir (comme le corse aujourd'hui) une matière obligatoire (sauf demande parentale de dérogation) dans l'enseignement scolaire (école, collège et lycée) et l'enseignement supérieur, la recherche universitaire et la formation des maîtres devront accompagner cette politique linguistique scolaire. Dans un premier temps, l'offre d'enseignement de l'occitan et celle de l'enseignement bilingue en occitan devront être développées pour devenir accessibles aux familles partout sur le territoire occitan ; les établissements d'enseignement bilingues publics et associatifs seront encouragés comme acteurs d'un service public régional essentiel, les enseignants du public doivent pouvoir adopter la pédagogie immersive et les collectivités doivent pouvoir aider les établissements associatifs, sans subir les interdits actuels. À terme l'enseignement bilingue immersif devra ête généralisé dès la maternelle.

- Le Parti de la Nation Occitane veut que les régions occitanes favorisent l’intégration des immigrés extra-communautaires et communautaires en leur offrant de suivre des cours de français (pour les non francophones), mais aussi d’occitan. À terme, ces régions ou leur fédération doivent avoir voix au chapitre dans la définition d'une politique communautaire de l'immigration pour promouvoir une meilleure intégration,  des immigrés, respectueuse de notre identité occitane.

Elles doivent aussi encourager et aider les occitanophones à transmettre la langue, utiliser et rémunérer leurs compétences dans le dispositif des cours pour adultes ou dans l'enseignement scolaire, valoriser (y compris pécuniairement) les familles occitanophones ....

Un statut pour notre pays !

- Le Parti de la Nation Occitane veut des régions occitanes avec des pouvoirs étendus et les moyens nécessaires à l'exercice de ces pouvoirs. Ces régions seront d'autant plus fortes qu'elles se rassembleront.

Comme le montre l’exemple des gouvernements autonomes du Pays basque et de la Catalogne dans l’État espagnol, seuls des pouvoirs politiques forts sont susceptibles de rendre aux langues autochtones la place qu’elles méritent, la première. Mais même l’autonomie pourrait être remise en cause par un pouvoir central comme, par exemple, le pouvoir espagnol.

- Le Parti de la Nation Occitane veut à plus long terme un État occitan souverain, membre de l’Union européenne et de l’ONU qui, seul, peut assurer une place prédominante (c'est à dire normale!) à l’occitan.

- Ces étapes ne pourront être franchies, progressivement, que si nous sommes capables de convaincre sur le terrain les Occitans, qu’ils soient nés en Occitanie ou venus d’ailleurs, et de peser dans les consultations électorales.

Le Parti de la Nation Occitane à Montpellier.

Le Parti de la Nation Occitane à Montpellier.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article