Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Les mots de l'été 2016 : Occitanie, Burkini

25 Août 2016 , Rédigé par Pellet Jean-Marc Publié dans #coup de geule

Les feuilletons de l'été en Occitanie et ses mots (maux)

Si des échanges plus que virulents autour du nom de la nouvelle région "Occitanie" occupent et déchirent le Landernau occitaniste, plus graves sont les débats musclés sur les signes religieux ostentatoires apparus sur nos plages de la grande Occitanie, (de Nice à Bordeaux, l'Occitanie ce n'est pas que Montpellier ou Toulouse) : le Burkini.

La religion ne fait pas la nation, l’Oumma n'est ni une nation ni un peuple.
Ce qui fait une nation c'est sa langue et le sentiment d’appartenance ou de croyance religieuse n'est qu'un des constituant de son âme.
Comme disent nos amis corses, nous avons des us et coutumes qui sont ce qu'ils sont, celles et ceux qui refusent de l'admettre peuvent choisir d'aller voir ailleurs...
Quant à moi je continuerai à dénoncer ces pratiques rétrogrades, humiliantes, en solidarité avec celles et ceux qui se battent pour le respect des droits humains élémentaires ; l'islamisme radical salafiste est une vermine à éliminer dans nos murs comme le nazisme en était une autre.
Oui je suis opposé au port du voile, du Burkini, et de toutes autres signes religieux ostentatoires sur le domaine public.
Oui je suis pour la liberté religieuse, la liberté des agnostiques, la liberté des athées, mais ces choix doivent rester au fond du cœur et le prosélytisme ne fait plus partie de nos habitudes. "Liberté" ce n'est pas qu'un mot écrit sur le fronton de certains bâtiments publics, c'est un combat de tous les jours et les pervers qui soutiennent la vision d'un monde passéiste wahhabite ne devraient pas l'oublier.

La mise en valeur médiatique de ces tensions n'est sûrement pas un acte innocent.

Bien que le clivage simpliste droite/gauche éclate sur ce thème, le seul à tirer les marrons du feu est le FN.

Encore un petit effort et notre gauche "révolutionnaire, progressiste et solidaire" gagnera son "grand-soir".
Continuez à défendre les dérives islamistes rétrogrades et obscurantistes, ce que vous savez si bien faire, cela nous mènera droit vers le FN et c'est votre souhait le plus profond.
Vous pourrez enfin lancer vos troupes contre la dictature fasciste... celle la même que vous aurez contribuée  à mettre en place.
Lorsque la déraison anime un idéal il n'y a plus de limite à la bêtise.

Mais n'oublions pas qu'un combat (pour la liberté), même important, peut en cacher d'autres.

Si certains pseudos philosophes se mettent au service des salafistes d'autres perpétuent la justification du colonialisme et  se soumettent à la raison du plus fort.

Au hasard de mes lectures voici une petite phrase d'André Comte-Sponville : "c’est en transmettant le passé aux enfants qu’on leur permet d’inventer leur avenir ; c’est en étant culturellement conservateur qu’on peut être politiquement progressiste."

Que c'est beau ce style de phrase !

Je pose juste une question : transmettre quel passé, celui du colonisateur qui a fait disparaître les racines, la langue, l'histoire de nombreux peuples et qui propose sa seule vision de l'avenir ? L'impérialisme est à combattre bien que les maîtres nous expliquent que ce combat est dépassé afin de justifier leurs propres dominations. L'impérialisme n'est pas le seul fruit du capitalisme, l'impérialisme n'est pas apparu avec l'ère industrielle et les religions (Christianisme/Islamisme/Communisme/...) accompagnent traditionnellement ces comportements hégémoniques.

Mon pays occitan a trop souffert des guerres de religions et une paix relative s'est mise en place grâce à la séparation de l'Église et de l'État ; il est hors de question qu'un radicalisme religieux, de qu'elle nature qu'il soit, puisse remettre en cause cette paix civile. À l'intérieur de l'État français et bien sûr sur les terres occitanes l'appartenance religieuse ne s'affiche pas, il en va du vivre ensemble.

Merci à mes nombreux amis de confession musulmane de comprendre que votre liberté de croyance n'est pas mise en cause dans mes propos, il suffit simplement de la pratiquer comme les autres le font, croyants ou non, dans la discrétion.

À force de tolérer la singularisation de certains, c'est l'ensemble qui sera inéluctablement rejeté.

Occitanie Libre.

Occitanie Libre.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article