Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Législatives 2017 : Questions du Parti de la Nation Occitane

26 Mai 2017 , Rédigé par Pellet Jean-Marc Publié dans #législatives 2017, #occitanie, #P.N.O.

Face à une réalité, il n'y a pas des candidats "régionalistes" dans toutes les circonscriptions, le PNO (Parti de la Nation Occitane) décide d'interroger toutes et tous les candidats/candidates afin que les citoyens puissent choisir éventuellement...en fonction des réponses qui seront rendues publiques.

Questions du Parti de la  Nation Occitane
aux candidates et candidats aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017

Réforme territoriale

  • Le redécoupage des régions de 2015 s’est limité à les regrouper de manière purement technocratique, au prétexte de leur donner une taille prétendument « européenne », sans consulter les populations et sans prendre en compte les réalités culturelles et économiques.
  • Le Parti de la Nation Occitane pense qu'il faudra modifier la carte des régions, notamment en fonction des identités culturelles, (par exemple, ériger en collectivités à statut particulier avec rang de « région » le Pays Basque Nord et la Catalogne Nord, détacher les territoires occitans de l’Auvergne, de l’Ardèche et de la Drôme de la tutelle de Lyon, ...) et redéfinir clairement un échelon de proximité (« pays », département?) ainsi que les pouvoirs respectifs des différents échelons territoriaux (de la commune à la région)
  • Il faut aussi que l’État donne aux régions les pouvoirs et les moyens de leurs ambitions, les rendant comparables à celles des pays européens voisins, en leur reconnaissant une autonomie politique, budgétaire, fiscale, et même législative.
  • Il est souhaitable que les régions occitanes puissent s’associer dans une institution « inter-régionale » à laquelle elles pourraient confier certaines compétences.
  • L’Office Public de la Langue Occitane qui rassemble les régions « Nouvelle Aquitaine » et « Occitanie-Pyrénées-Méditerranée » en est une ébauche, il faut que les régions « Auvergne-Rhône-Alpes » et « Provence-Alpes-Côte d’Azur » les rejoignent et il ne faut pas limiter les compétences « inter-régionales » à la langue et à la culture.

Quelle est votre position sur ces sujets ?

LANGUE ET CULTURE OCCITANES

  • Notre parti, comme l’ensemble des organisations occitanistes, affirme la volonté de resocialiser la langue occitane dans la société occitane. Nous formulons donc certaines revendications, notamment :
  • La ratification par la France (qui l’a signée en 1999) de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires ;
  • Plus généralement, la signature par la France de conventions internationales (par exemple la Convention-cadre du Conseil de l’Europe pour la protection des minorités nationales) et la levée des restrictions qu’elle a énoncées sur d’autres (par exemple l’article 30 de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant), qu’elle refuse au nom du dogme de l’unicité (et de l’uniformité) du peuple français ; la France doit se mettre en conformité avec les standards démocratiques européens ;
  • Le vote par le Parlement d’une loi donnant aux langues de France un statut juridique et les outils de leur promotion ;
  • Une offre généralisée d’enseignement des langues de France à tous les niveaux (primaire, secondaire et supérieur). Cela suppose un plan ambitieux de formation de maîtres qualifiés et la mise aux concours de suffisamment de postes (CRPE spécial dans toutes les académies occitanes,  CAPES et la toute nouvelle agrégation des langues de France).
  • Le développement de l'enseignement immersif, pratiqué par les réseaux d’écoles associatives laïques (Calandreta en Occitanie, Diwan en Bretagne, …) ; les collectivités territoriales doivent pouvoir soutenir ces établissements, et l’immersion linguistique, dont l’efficacité comme méthode pédagogique est internationalement reconnue, ne doit plus être interdite aux établissements publics.
  • L’implication des régions dans la politique éducative et pas seulement dans le fonctionnement matériel des établissements d’enseignement.
  • Une offre de formation des adultes volontaires dans les langues et cultures de leurs régions ;
  • Un développement de l’usage des langues de France dans la vie publique et sociale des régions concernées, ce qui nécessite une formation linguistique des professionnels et notamment des agents publics) en contact avec le public, sur la base d’un volontariat qu’il conviendra de stimuler.
  • Un développement de l’usage des langues de France dans les médias, la signalétique et la vie culturelle, avec notamment un soutien à la création et à la diffusion dans ces langues.

Que pensez-vous de ces propositions ?

ÉCONOMIE

Nous nous prononçons pour une politique de développement économique et d’aménagement du territoire, conçu et mené avec une forte implication des régions, en concertation avec la population et les acteurs socio-économiques dans le respect de l'environnement et des patrimoines naturel et culturel. Les grandes lignes de cette politique économique devraient être notamment :

  • une action résolue pour sortir du sous-équipement et de la désertification de vastes zones d'Occitanie, situées en dehors de l’axe des métropoles Bordeaux-Toulouse- Montpellier-Marseille-Nice ;
  • un rééquilibrage des transports entre la route, le rail (lignes est-ouest, généralisation du ferroutage), le transport fluvial et aérien ;
  • une mobilisation de l'épargne sur place afin que les citoyens participent activement au développement régional ;
  • le transfert aux régions de la part de l'État dans la gestion des ressources du sous-sol, des grands moyens de production d'énergie, des infrastructures routières et ferroviaires ;
  • la recherche et l'impulsion de nouvelles filières, créatrices d’emploi (protection de l’environnement, énergies nouvelles et renouvelables) ;
  • le soutien aux initiatives privées individuelles et collectives, notamment aux T.P.E. et aux P.M.E., d’autant qu’elles  créent des emplois sur place et contribuent au développement économique local ;
  • la promotion des productions occitanes, notamment à l'exportation, en s'appuyant sur les points forts et toutes les potentialités de l'économie occitane en matière d’agriculture, d’agro-alimentaire, d’énergie, de technologies avancées etc.

Que pensez-vous de ces orientations ?

***************************

p-n-o@laposte.net

joan.peire.alari@gmail.com

http://lo.lugarn-pno.over-blog.org/

10 rue de Romas

47000 Agen (Occitanie)

mobile. 06 76 47 32 12

Occitanie. Législatives 2017

Occitanie. Législatives 2017

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article