Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

/Niger/"Forum pour la Paix" ou "Forum de la HONTE !"

27 Février 2009 , Rédigé par Papadoc Publié dans #Paix au NIGER



Ce "forum pour la Paix" se transforme en un "forum de la honte".
Un certains nombres de recommandations dont la meilleure de toute :
"l’amnistie des militaires et des combattants responsables de crimes."
Je savais à ce jour que les Forces Armées Nigériennes avaient participé activement à des assassinats de civils, mais mettre à égalité sur ce terrain, le MNJ et les FAN, c'est aller un peu loin et un peu vite en besogne. De même pour les "femmes détenues par les deux parties", j'aimerais avoir des explications aussi sur ce sujet. Une réunion de plus où des "notables" ont pu se faire "rincer la gueule" comme on dit chez nous...
J-M P


Ce jeudi s'est achevé le forum pour la Paix, une réunion de deux jours où se sont retrouvées une centaines de personnes, notables, autorités administratives et politiques des zones frontalières. Tous veulent régler le problème s'insécurité. Le forum a placé la barre très haut en formulant notamment des recommandations qui seront remises aux chefs d'Etat du Mali et du Niger.

La première recommandation c’est de lever l’état de mise en garde dans le nord du Niger. Un état d’alerte que le président Tandja a prolongé de trois mois en début de semaine et qui est en vigueur depuis un an et demi. Il est ensuite recommandé au gouvernement nigérien de prendre l’exemple du Mali et d’accepter de discuter avec ceux qui ont pris les armes.

Evidemment, les mots ont leur importance… Le forum a évité de parler de la rébellion du Mouvement des Nigériens pour la justice. Il a juste exhorté le président nigérien à discuter. Et pour cela, un comité devrait être mis en place pour amener toutes les personnes qui ne sont pas impliquées dans le trafic de drogue, à déposer les armes.

S’ils ont des revendications politiques, le pouvoir serait ensuite prêt à les recevoir.

Dans l’immédiat, le forum a appelé à l’arrêt des hostilités et de la pose des mines dans le nord du Niger, à la libération des prisonniers de part et d’autre, à commencer par les femmes détenues par les deux parties.

Autre recommandation, l’amnistie des militaires et des combattants responsables de crimes.

Des mesures transfrontalières ont aussi été préconisées à savoir lutter ensemble contre le grand banditisme et le trafic.

Sans omettre de favoriser la coopération entre les femmes qui, au Niger comme au Mali, sont les premières touchées par cette insécurité.

sur RFI


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article