Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

/Niger/Pour faire la Paix il faut au minimum être deux

2 Mars 2009 , Rédigé par Papadoc Publié dans #En direct de KOUTOU KALE


Pour faire la Paix il faut au minimum être deux.
A la lecture des mots employés par le ministre de l’Intérieur Albadé, ce n’est pas pour demain. Mais peut être que notre ministre aime jouer au « poker menteur » ! Ce qui est sûr c’est que en considérant le MNJ comme « une couverture à des réseaux de trafics en tous genres », ces allégations ne font pas avancer la recherche vers la résolution du conflit.
Le ministre en a aussi profité pour demander aux "forces armées" de faire preuve de plus de discipline dans leurs actions.
Je suppose que les exactions commises sur les civils  doivent commencer à poser problème.

Le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique et de la Décentralisation, M. Albadé Abouba, et son homologue des Mines et de l'Energie, M. Mohamed Abdoulahi, ont entrepris, jeudi dernier, une tournée dans la région de Tahoua sur les thèmes de la sécurité publique et la mise en valeur des ressources minières nationales.
Les deux ministre sont accompagnés par une importante délégation composée notamment des hauts responsables et techniciens de leurs deux départements ministériels.
Abordant la question de l'insécurité au nord de notre pays, le ministre d'Etat ministre de l'Intérieur, de la Sécurité publique et de la Décentralisation s'est réjoui des actions des Forces de défense et de sécurité dont le courage a permis de contenir et circonscrire les méfaits des groupes d'individus qui ont pris les armes contre leur propre pays pour "servir de couverture à des grands réseaux de toutes sortes de trafics plutôt qu'à des revendications politiques ".
Réaffirmant la conviction et la philosophie qui animent le Président de la République sur cette  question de l'insécurité au nord, le ministre d'Etat, M. Albadé Abouba, a assuré que les autorités et le peuple du Niger ne sauraient accepter de cautionner une telle imposture mais que tout citoyen ou groupe de citoyens qui estime avoir été lésé dans ses droits a aujourd'hui tous les moyens de recours légaux et ceux pour se faire entendre sans recourir à la violence.
Il a ajouté que l'Etat restera intraitable sur cette question de sécurité car elle est aussi intimement liée au vaste programme de mise en exploitation de beaucoup de ressources minières nationales. Il est temps pour notre pays de tirer le meilleur parti des ressources de son sous sol au profit de tous les Nigériens.
Joignant leurs voix à celle du ministre d'Etat, les responsables des unités ont également pris la parole pour évoquer la question de la discipline et de la cohésion au sein des unités. Les deux membres du gouvernement les ont donc exhortés au respect du règlement et au respect des droits de chaque citoyen. Car, a prévenu le ministre d'Etat, M. Albadé Abouba, ''l'autorité sévira sans faiblesse pour débarrasser les corps habillés des éléments qui auront fait preuve d'indiscipline caractérisée''. Après Konni, la délégation ministérielle a été chaleureusement accueillie à Illéla où le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité publique et de la Décentralisation a animé un meeting à la Maison des Jeunes et de la Culture Oumani Attou sur les mêmes thèmes portant sur la lutte contre l'insécurité et les dispositions prises pour la mise en valeur des ressources minières nationales.
A Tahoua où ils sont arrivés dans la soirée de jeudi, les deux membres du gouvernement ont notamment pris part à la cérémonie d'ouverture de la 34ème édition de la lutte traditionnelle avant de continuer leur tournée en profondeur sur les mêmes thèmes dans la Région. l
Mahaman Bako, envoyé spécial
Le Sahel du 02/03/09

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article