Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

/Sarkozy au Niger/ «Je veux être partout le président des droits de l'Homme»

25 Mars 2009 , Rédigé par Papadoc Publié dans #Paix au NIGER

 
Nicolas Sarko
nicolas Sarkozyzy va rencontrer à Niamey le Président du Niger Tandja Mamadou.

Monsieur le Président, Monsieur Sarkozy, connaissez vous le sens réel de ces mots : « les droits de l’homme » ?
Vous allez d’ici peu serrer la main d’un Président en exercice qui a les mains tâchées du sa
ng de civils Touareg.
Monsieur Sarkozy, le président Tandja dans le cadre de la « mise en garde » au nord du pays, a donné tout pouvoir à son armée pour régler les « problèm
es liés à l’insécurité ».
Cette insécurité porte un nom : Mouvement des Nigériens pour la Justice.
Monsieur Sarkozy, ce président, Monsieur Tandja, a laissé et laisse encore commettre à son armée des exactions sur des civils.
Un grand nombre de civils touareg ont été exécutés, mutilés, torturés, dans l’indifférence totale des responsables politiques que vous allez rencontrer.
Monsieur Sarkozy, lorsque vous signez des contrats, avec Areva, pour l’extraction de l’uranium, cela ce fait sur le dos d’un peuple, le peuple Touareg qui n’est nullement partie prenante dans ces projets.
Monsieur Sarkozy, vous et AREVA êtes des recéleurs, car ces terres achetées à Tandja ne lui appartiennent pas. Ces terres appartiennent aux nomades Touareg.
Monsieur Sarkozy, en tant que Président de la République Française, vous portez aussi une part de responsabilité sur tous ces crimes qui ont été commis. Vous savez très bien Monsieur Sarkozy que « l’armée française » conseille, forme, encadre les forces armées nigérienne.
Monsieur Sarkozy le sang de ces civils touareg, découpés en morceaux, éclaboussent aussi la France.
Monsieur Sarkozy, jamais, ni vous, ni votre gouvernement, n’avez osés montrer du doigt ces actes ignobles qui se sont déroulés aux yeux de tous, au grand jour.
Monsieur Sarkozy, vous êtes resté sourd à l’appel de nombreuses associations et mouvements politiques français qui vous ont interpelé en temps opportun.
Pour en finir, merci de demander à votre charmant hôte, Tandja, comment se portent tous les prisonniers suite à la « mise en garde ».
Pour rappel des centaines de Touareg ont été arrêtés et incarcérés sans aucun motif si ce n’est qu’ils pouvaient avoir éventuellement de la sympathie pour les rebelles.
Monsieur Sarkozy merci de faire honneur à cette France que vous dites « tant aimer » en réaffirmant que vous voulez être «partout le président des droits de l’homme ».
Prouvez le, c’est le moment où jamais.
Cordialement
Pellet Jean-Marc
Un ami du peuple Touareg
NB : au cas ou vous auriez perdu la liste des victimes connues à ce jour, je vous la redonne, ainsi qu’un témoignage sur une conseillère municipale emprisonnée.
 
Témoignage sur la valeur morale de Hadijita Mohamed, dite Dijou.
Le témoignage ci-dessous est fait sur la personne de Hadijita Mohamed, conseillère municipale de la mairie de Dabaga au titre du village d’Elmeki sous les couleurs du parti R.D.P. Cette femme est loin d’être inconnue dans la zone d’Elméki vu son courage, son audace et surtout ses ambitions dans toutes les luttes où il faut défendre les intérêts de la communauté. Elle parle à haute voix où les hommes sont contraints à parler tout bas. Le conseil municipal de Dabaga ne dira pas le contraire. Elle est présente dans toutes les structures de son village et son dynamisme est remarquable. Malheureusement comme on a coutume de le dire, les héros ont souvent la vie courte ou finissent mal. Dans cette logique, elle a été victime de la colère des militaires avec quatre de ses camarades. Torturés à mort l’un d’eux (Mamadou Hamed) est décédé. Elle (Dijou) croupit actuellement au P.C d’Agadez (prison d’Agadez), ignorant ce qu’on lui reproche, avec beaucoup d’autres personnes arrêtées par les militaires dans le cadre de la « mise en garde » qui semble avoir comme objectif l’extermination d’une ethnie ou le pillage de leurs biens. Pour conclure j’invite toutes les organisations nationales et internationales luttant dans le domaine des droits de l’homme à assister ces centaines de citoyens privés arbitrairement de liberté, comme le Niger prétend être état de droit ayant ratifié tout ce qui en est relatif.
Un habitant d’Agadez

liste des touareg assassinés par les FAN :
1Sidi Mohamed Imolan dit Kalakoua- 2Abtchaw Kounfi- 3Aoussouk Kounfi- 4Idrissa Takho-Ouidane- 5Aghalo Moughamad- 6Maghmoud Moughamad 7Ghousmane Ewadane- 8Moughmoud Tagho- 9Aghmad Hitane- 10Zeyda ag Badi 11Ahmadu ag Moussa- 12Ghoumour ag Ahmad- 13Mohamed ag Akarfa- 14Ismaghil ag Akam- 15Rhissa ag Attaher- 16Bikim ag Ilyas- 17Akloua ag Hama- 18Oumra Lahcen- 19Adam Abarchi- 20Ghoumour Assaleh- 21Mohamed Atchawar- 22Manik Kané- 23Almoctar Bachir- 24Hamad Moussa- 25Liman Houdane- 26Toukane Assale- 27Mohamed Rhissa Imolane- 28Ikizaba Attoulel- 29Mouhmoud Alain- 30Aboubacar- 31Mohamed Almoctar (Guinadan)- 32Abdousalam Amadou Zamanka- 33Hadda Baregha- 34Mahmoud Alanne- 35Kouzaba Attolal- 36Oumama Iyadane- 37 Ibrahim Ghissa- 38Boulla Lachi- 39Hamadi Ghoumour- 40Idrissa- 41Lolo- 42Sidi Koummado- 43Inana Krima- 44Akassa Abdourahamane- 45Ilyass Abdourahamane- 46Abbi Ghabdoula- 47Badame Ghabdoula- 48Soulimane Tchahama- 49Madouwane Aoughamet- 50Inanane Ag Karimoune- 51Silimane Amine- 52Ghoumour Amine- 53Aghali Biki- 54Elweli Biki- 55Elhaji Tchibra- 56Silimane Abdalla- 57Adam Alhou- 58Silimana Biki- 59Elweli Indilou- 60Tangadako Indilo- 61Silimane Rabdoula- 62Mamadou Ahmed- 63Mohamed Daouel-


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article