Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

/Niger/I.T(Internationale Touarègue) : Ne me reparlez plus de flamme de la paix

28 Mars 2009 , Rédigé par Papadoc Publié dans #TRIBUNE LIBRE

internationale TouarègueUne  terre inaliénable. (coup de gueule !)
Le feu a été allumé par le frottement de poussières de radon dans l’Aïr,
Un regard de travers dans l’Adrar des Iforas ;
Peut-être aussi à partir d’une de ces paroles issues d’une douteuse plaisanterie ;
Ou du claquement désinvolte d’un FSA sur un Targui ;
Le verbe déficient épuise le garde-fou du cousinage, on préfère deviser avec un percuteur sur transporteur six cylindres japonais à travers Temoust;
S’ensuit l’application de la loi du Talion à Tezerzayt;
Impuissants et coléreux, des « réguliers » haineux et sombres de la grande muette égrènent exactions, emprisonnements, exécutions sommaires, fosses de civils oubliés, brûlage de campements, sur leur route jusqu’à Iférouane ;
Décret de mise en garde reconduit par le pochtron de Tchin Tabaraden ;
Insultes et crachats de société civile urbaine improvisée;
Médias timorés et encellulés ;
Écoutes étasuniennes et délations dans le Sahel ;
Convocations discrétionnaires et intimidations ;
Silence éloquent de l’Epervier au Tibesti ;
Je te donne, tu me donnes des armes, mines, chars, hélico abattus illico ;
Les en-tout-cas mènent une guerre déterritorialisée à partir du clavier, s’affrontent sur forums, s’endettent au Thuraya satellite phone ;
Leur intimité devient « extimité » à force d’ubiquité,
S’emmêle dans la valse de menteries et vérités virtuelles,
Donne sa chance à l’autochtonie, espère dans un Rapporteur spécial Navajo, dans la France des libertés et dans les droits humains ;
Sur fond d’« Areva ne fera pas la loi », de « sortir du nucléaire », malgré les Verts, les permis sont signés, vendus par les notables contraints, sinon c’est l’oubli dans les marges ;
Tonton me dit que l’exploitation a commencé à Tagaza I, II, III et IV ; Les trois puits sont surveillés par une armée de Sôji ; bientôt il n’y aura plus d’eau ; de toutes les façons elle est empoisonnée ; tout a été piqueté, on a dit aux Kel de partir ;
Le site sacré est empoussiéré par des chargeurs jaunes à Azelik ;
Durban est appelé au secours de Kidal depuis Genève, et Washington et New-York voient arriver la diaspora.
Pendant que la France capitaliste verrouille à Niamey son énergie et sa rente de demain ;
Pendant que le général aux trois turbans prend rendez vous en 2012 sur sa terre d’Imouraren,
Avant la disparition de sa montagne ;
Pendant que le guide convoque et distribue des enveloppes à Tripoli,
Les familles des victimes et des martyrs continuent de saigner ;
Mes parents se meurent, perdus, avec leur bétail dans la terre qu’ils partagent ;
Les « déplacés » de l’Adrar, du Hoggar, de l’Ajjer sont abandonnés, et leur terre sur laquelle ils se frappent le front, bientôt, ne soulèvera qu’une poussière radioactive qui sera tombée du ciel tel l’ange de lumière,
Les étudiants dispersés au quatre coins du monde se disent qu’on peut tuer un révolutionnaire mais pas la révolution…
Serait-ce cela le principe funeste et morbide du gagnant-gagnant ? Tant de postes se paieraient en victimes expiatoires du peuple à l’instar de la Tabaski.

Ne me reparlez plus de flamme de la paix, ni de cousinage à plaisanterie ; Les dés pipés sont jetés, rien ne va plus.
Sauf si…
«  La terre ne se vendra pas définitivement. Oui la terre est à moi ! Oui, vous êtes avec moi des métèques et des habitants. » Lévitique 25 :23.
Ihaggaren, Ajjer, Ifoghas, Aïr, Gourma, Iwellemmeddan, Damergou ;
Tanezrouf, Tamesna, Talak, Ténéré, Taffassesset, Tademaït, Teggidda, Tidikelt, Tadraght…
Le président de l’Internationale Touarègue.


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article