Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

/Niger/Occitanie/Mahamoudane Aghali, un Touareg en Occitanie

22 Avril 2009 , Rédigé par Papadoc Publié dans #Election Présidentielle Niger

Mahmoudane AghaliUn candidat narbonnais à la présidentielle du Niger
Mahmoudane Aghali est candidat indépendant aux élections présidentielles au Niger.
Narbonnais depuis une dizaine d'années, ce spécialiste du tourisme partage sa vie entre les deux pays. Résidant dans notre ville depuis 1998, Mahmoudane Aghali ne pouvait cacher aux Narbonnais son intention... de faire acte de candidature aux élections présidentielles de son pays d'origine, le Niger.
Doté de la double nationalité franco-nigérienne depuis son mariage avec une Française dont la famille est établie à Narbonne, il partage sa vie entre ces deux terres, le Languedoc et le Ténéré où il organisait des voyages très prisés par les amoureux du désert.
Diplômé de géologie et géophysique, cet ancien de la Cogema ne se fait aucune illusion sur l'état de son pays. Et s'il vise la magistrature suprême à 57 ans c'est pour "lutter contre le dépouillement d'un pays riche en uranium, charbon et or, dont la population vit dans l'extrême pauvreté, et dénoncer la gestion calamiteuse des dirigeants qui n'investissent pas dans l'intérêt général."
Au Niger, peuplé de 80 % d'analphabètes, l'accès aux soins est difficile :
"les soins sont rudimentaires, lorsqu'un habitant est malade, il se rend au dispensaire et on lui prescrit une ordonnance, pour des médicaments qu'il doit acheter et comme il n'a pas les moyens, il ne se soigne pas. "
Aux dires d'Aghali, à l'heure d'internet, tout reste à construire au Niger : les infrastructures routières, les unités industrielles, la gestion de l'agriculture et notamment l'élevage, le système social d'indemnisation des sans-emplois et des retraités et assurance maladie, la décentralisation, l'éducation publique, le système de santé.
"Les entreprises publiques doivent être revitalisées, elles sont lésées par des entreprises privées opaques".
Censure
Pour ce fervent adepte des énergies naturelles, le Niger offre d'immenses ressources. "C'est un pays démocratique par excellence qui a sombré dans la dérive des régimes autoritaires, tenu par l'armée. Il y règne la censure, la presse est bâillonnée, et des journalistes croupissant en geôle."
Le pays est dirigé par un ancien militaire, Mamadou Tandja, réputé pour sa fermeté vis-à-vis de la rébellion Touareg.
Une polémique sévit sur un éventuel troisième mandat du président, tour de passe-passe qui ne serait possible que par une révision de la constitution.
"Je me présente en candidat indépendant, les partis d'opposition ont, par certains points des propositions séduisantes. Mais ils ont du mal à exister au Niger" , précise Mhamoudane Aghali.
Le candidat aura droit officiellement à 3 mois de campagne, avant la tenue des élections prévues pour décembre.
Un hebdomadaire d'Agadez, Aïr-Info a rendu publique sa candidature, un article sensible lorsqu'on sait que le directeur de cet hebdomadaire privé, dont la publication a été interdite plusieurs mois dans le passé, a déjà été arrêté et incarcéré, ainsi qu'un de ses journalistes, en même temps que les deux journalistes français Thomas Dandois et Pierre Creisson, journaliste français enquêtant pour Arte dans la zone non autorisée du massif de l'Aïr.
Mahmoudane Aghali, profondément légaliste se dit confiant : "je ne suis pas un rebelle, mon action est légale et démocrate."
 V.D. sur "l'indépendant de narbonne"


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article