Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Nicolas MIGUET et les "langues régionales"

24 Mai 2009 , Rédigé par Papadoc Publié dans #TRIBUNE LIBRE

Nicolas Miguet encourage la connaissance des « langues de nos régions ».
Quelle surprise de trouver dans la dernière livraison de « Bourse Plus n° 502 » de Nicolas Miguet, une longue tirade sur l’intérêt culturel et économique du développement des langues régionales.
« Les langues sont des richesses de nos provinces » écrit-il en titre d’un chapitre de son bloc-notes.
Nicolas Miguet a entendu l’Hymne de la Bretagne pour la finale de la Coupe de France et cela a dû lui faire chaud au cœur. Et d’écrire :
« Au contraire des trop nombreux jacobins qui cherchent à imposer non pas le français comme langue commune mais comme langue unique, j’estime que les langues et les parlers de nos régions sont un atout culturel à préserver. C’est même un instrument puissant d’influence de la "nation française". »
Après l’apologie du potentiel de rayonnement de la Bretagne grâce à la "celtitude" (Irlande, Pays de Galles, Ecosse, Galice espagnole), Miguet en appelle à une Bretagne réunifiée qui s’appuierait sur «ses racines et sa langue » pour aider la France et ses entreprises à se développer de part le monde.
Et vint le tour de notre pays occitan ( le mot occitan n’est pas employé).
«Les langues d’oc sont tout aussi précieuses », et de nous énumérer nos régions occitanes, (Gascogne, Béarn, Provence, Auvergne, Limousin, Languedoc), allant même à y intégrer nos amis catalans et sévillans...
C’est vrai que comme de nombreuses personnes l’ignorent, le Roussillon est Catalan, et de ce fait de plus en plus tourné vers Barcelone, à voir les investissements qui se développent, venant de la Catalogne–Sud.
Miguet note avec justesse que « 45 kilomètres de ligne à grande vitesse entre Perpignan et Figueras attendent le passage du premier TGV ».
Nous autres, militants occitans, attendons aussi avec impatience pour ne pas dire plus, cette ouverture vers nos amis Catalans.
Nicolas Miguet voit très bien l’importance du TGV dans cette « France du sud », afin de relier Marseille et Barcelone, ce qui pourra permettre à nos régions de se développer autrement que dans l’axe Nord-Sud, c’est à dire Paris-Province. J’ajouterais qu’il peut y avoir une « autre vie » sans Paris et son aspect tentaculaire de pieuvre géante, voulant tout organiser autour de son nombril. Notre avenir en Occitanie est depuis toujours tourné vers le Sud, et le centralisme Jacobin a fortement contribué à la mort lente de nos régions et de ce fait à la mort de notre langue et de notre culture en général..
Nicolas Miguet continue en écrivant : « La connaissance des langues de nos régions doit être encouragée et ne nuira pas à celle de la langue commune, le français parlé, compris et écrit sur tous les continents. » Nicolas Miguet termine son article par cette phrase : « Notre culture doit rester plurielle »
Merci Nicolas de faire le lien entre culture et développement économique, il n’y a que de voir comment des régions d’Europe se développent en mettant en avant leur réalité culturelle, et je pense en particulier à l’Ecosse avec son « Parlement », à la Catalogne avec son « Gouvernement », et demain pourquoi pas un « Parlement » en Occitanie où il est de plus en plus accepté sur nos terres du Midi que notre avenir, notre destin, devra s’organiser en fonction de nos réalités et non pas en fonctions des élucubrations de nos technocrates parisiens qui n’ont pas compris encore que l’époque des colonies c’est bien terminé !
JMP

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article