Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

/Niger-Touareg/Ibrahim Amoumoune parle de l'affaire Fowler

9 Septembre 2009 , Rédigé par Papadoc Publié dans #TRIBUNE LIBRE

 Son excellence le président de la république française Mr Nicolas Sarkozy et le premier ministre canadien Mr Harper, sachez que le peuple touareg, longtemps livré à son sort depuis l'ère du temps, à la désertification, à l'ignorance, à l'analphabétisme, aux pandémies, aux exactions extrajudiciaires d'un système sans morale ,  n'a pas, n'est et ne sera jamais du coté des terroristes.


Aujourd'hui à la stupéfaction du monde entier, Fowler parle. Ses paroles sont sans appel dans l' entrevue accordée à Peter Mansbridge, diffusée mardi 8 septembre  2009 sur les ondes de la RCC ( radio Canada) à 12h02 par Martin Bégin.
 Le rideau tombe et la vérité  se fait savoir. Car nul n'a le droit de la maintenir cachée pour servir sa volonté et ses intérêts sans morale ou sans éthique. Dans cette entrevue, le diplomate canadien Robert Fowler affirme que les militants du groupe Al-Qaïda qui l'ont enlevé et détenu pendant plus de quatre mois au Mali ont probablement réussi leur opération grâce à des informations de haut niveau. Selon Robert Fowler, le gouvernement du Niger, qui était responsable de sa sécurité dans le pays, et du personnel de l'ONU étaient au courant de son itinéraire dans le pays.
Alors que si votre mémoire est  bonne, nous avons tous entendu le ministre chargé de l'information et porte parole du gouvernement du Niger marteler cette phrase sans scrupule:
quelques jours après le rapt, le ministre nigérien de la Communication, Mohamed Ben Omar avait pourtant dit regretter que le diplomate canadien n'ait pas prévenu les autorités ni la représentation locale des Nations unies, de son déplacement vers la mine de Samira. M. Fowler dit qu'il est évident que le gouvernement du Niger « haïssait » sa mission. )
 il y avait quelques mois, plus exactement à la date du mercredi 4 février 2009, j'écrivais un article intitulé:
L’ énigme Fowler, une raison d'Etat ou l’apocalypse d’un système en dérive"

    http://www.temoust.org/temoignage-l-enigme-fowler-une,7623

Je reviens aujourd'hui sur ce sujet qui fâche, un sujet qui mérite encore et une fois de plus une grande réflexion  dans tous les sens car dans sa teneur l'acte reste inimaginable, inacceptable et surtout odieux.  Lorsque un état, qui se dit de droit et se revendique républicain et démocratique au su et aux vues de tous, organise des enlèvements et des séquestrations de diplomates de nations unis, en mission pour l'intérêt supérieur du même état et de la communauté internationale, le silence complice du monde entier sur cette affaire reste pour de nombreux citoyens: le désespoir, l'amertume, et la perte de confiance dans le nouvel ordre mondial. L'apocalypse du Moyen-âge renaît au troisième millénaire. Connaissant mon pays dans tous ses recoins et mon peuple dans sa diversité, je sais qu'aucun nigérien ne prendra en lui même cette décision. Et malgré ma situation toujours confuse, depuis Octobre 2007 à nos jours et sans aucun signe de l'office français pour la protection des réfugiés et apatrides sur une éventuelle décision fixant mon sort, ni l'abstention, ni la peur ne pourrons me faire taire, même au confins du Sahara où je  suis né, à plus forte raison à Paris, symbole de la liberté et berceau des droits de l'homme, ni garder un silence  complice cautionnant ce crime ignoble et sans âme, issue d'un système en dérive et en sprint vers le chaos et le  sinistre, désastre d'un pays dont le seul malheur est d'être convoité pour ses ressources naturelles, car cela donne carte blanche aux dictateurs, tyrans et sanguinaires le droit d'accomplir leurs sales besognes sans aucun souci. Encore  pire, quand des pays comme le Canada et la France, des puissances de pointes dans toutes les technologies en informations et logistiques m'interpellent, m'entendent et me font signer un procès verbal sur l'affaire Fowler, je me réjouit que les autorités judiciaires françaises retrouvent, à travers mon procès verbal, le sens de ce qu'à dit Fowler en ce temps libre. Aujourd'hui ma joie inonde le désert, culmine tout le Sahara , car Mr Fowler est libre et il vient de dire ce qu'il devrait dire. Tous les touaregs sont fiers de cette liberté retrouvée et de ces propos qui excluent toute leur responsabilité dans cette affaire .

Son excellence le président de la république française Mr Nicolas Sarkozy et le premier ministre canadien Mr Harper, sachez que le peuple touareg, longtemps livré à son sort depuis l'ère du temps, à la désertification, à l'ignorance, à l'analphabétisme, aux pandémies, aux exactions extrajudiciaires d'un système sans morale ,  n'a pas, n'est et ne sera jamais du coté des terroristes. Car au delà de tout, il existe encore chez les touaregs, la dignité, la fierté et un fondement millénaire de croyance en la liberté malgré qu'aujourd'hui et au su de tous, il se retrouve entre le marteau et l'enclume.

D'un coté, une armée qui pille, tue, et brûle tout sur son passage, et de  l'autre des terroristes épaulés de services d'états qui n'hésitent pas à agir contre tous ceux qui ne vont pas dans le sens de leur besogne. C'était le cas de Mr Fowler et son équipe. L'intérêt ou l'objectif ayant visé ces pauvres innocents reste unique: enlever des diplomates onusiens, médiatiser l'affaire, les livrer à alquaïda  et pointer directement les touaregs. Cela a un sens, comme ça l'opinion publique internationale discréditera la rébellion touareg qui sera accusée de connivence avec alquaïda et créera la sympathie de l'opinion publique internationale envers le régime du dictateur tandja. En marchant dans ce sens, l'occident livre tout un continent aux terroristes et à leurs alliés, qui chaque jour grossiront le camp de la misère et son cortège de malheurs. En s'attaquant à de pauvres innocents sans défense, torturés, exécutés, et échangés à coup de millions d'euros, sans aucun respect ni notion de dignité humaine, même pour une grand mère malade, ces terroristes n'ont aucune compassion.

 Tandja a réussi toutes ses mascarades mercantiles, depuis l'accusation de la Libye et d' Areva de connivence avec les rebelles touaregs en s'attaquant à Dominique Pin et à Denamour sans aucun prétexte valable tout en brandissant sa puissante menace contre la France : la multiplication de partenaire dans le domaine minier... La France alors se résigne et promet de fermer les yeux. Manipulés, les nigériens de l'est, du sud, et de l'ouest crient au héros libérateur. L'opposition s' invite aux mangeoires et garde le silence. Le pouvoir judiciaire se joint au législatif pour épauler le vieux sage dans sa campagne meurtrière contre la rébellion touareg.  En exécutant des vieillards, des femmes et des enfants, en brûlant des habitations, en tuant le cheptel, et même en organisant à la TV nationale  des tables rondes consacrées au traitement de la haine raciale et en appelant à l' extermination de la communauté touareg, le système en place bafoue le fondement même de l'état de droit  et tout cela sans qu'aucun homme d'état ou élu lève un pouce dans un pays à pseudo démocratique pour au moins venir au secours de  ces pauvres innocents civiles.

Ayant constaté le vide dans toutes les institutions de l'état, le vieux sorcier passe à la vitesse supérieure et met l'assemblée à l'évidence. Il l'a trouve comme prévu: elle est sans âme. Il la verrouille par des promesses. Alors elle turbule et  il la jette à la poubelle. Ceux ci ne sont pas des représentants du peuple, il faut le reconnaître, c'est une clique de commerçants et de griots, tous arrivés à l'assemblée à coup de millions de CFA et qui aujourd'hui la quitte pour la prison du moins pour quelques jours pour y laisser leur fierté car leur dignité n'a jamais existé. 

Ibrahim Amoumoune.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article