Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

/Niger/ FFR/« On ne fait pas d'omelettes sans casser des œufs ».

5 Octobre 2009 , Rédigé par Papadoc Publié dans #FFR

Qu'il s'agisse d'Aghaly ag Alambo ex-Président du MNJ, ou d'Aklou Sidi Sidi Président du FPN,  aujourd'hui on sait qu'ils roulent pour leurs gibecières et que désormais, leurs seuls souhait est de collaborer à l'assassinat du Peuple Nigérien et la liquidation de la Démocratie.


Tamgak, le 05 Octobre 2009. (FFR)

FFR NigerFace aux différentes redditions de certains membres de la Résistance, et cela à un moment où le Peuple Nigérien a plus besoin de Justice sociale, le FFR réaffirme sa détermination à poursuivre la lutte politique et armée jusqu'à ce que l'ordre démocratique et la justice soient rétablis dans notre pays.

La mascarade de Paix qui est organisée à Agadez, où des centaines de jeunes ont reçu des sommes symboliques (200.000 FCFA soit 300 euros) pour déposer leurs armes, est une situation dont seul le régime actuel et les responsables des fronts auxquels ils appartiennent, seront comptables.

Comment peut-on prétendre ramener la Paix sans un programme d'insertion socio-économique ou d'intégration dans les corps militaires et paramilitaires sérieux des ex-combattants?

Cela sert-il le Niger ou plutôt le désir ponctuel d'un régime qui ne veut que reporter le règlement du problème pour plus tard ?

Les responsables des fronts qui ont vilipendé la lutte, avec les centaines de vies Nigériennes sacrifiées (des deux côtés), ont trahi la Cause pour laquelle des milliers de Nigériens continuent de souffrir, et ils répondront tôt ou tard de leur Trahison.

Qu'il s'agisse d'Aghaly ag Alambo ex-Président du MNJ, ou d'Aklou Sidi Sidi Président du FPN,  aujourd'hui on sait qu'ils roulent pour leurs gibecières et que désormais, leurs seuls souhait est de collaborer à l'assassinat du Peuple Nigérien et la liquidation de la Démocratie.

La capitulation prévue ces jours-ci à Tripoli en sera l'acte final, avant que l'Histoire ne les rattrape, car la lutte va continuer puisque désormais elle a été purifiée de tous les opportunistes.

Le FFR n'ira ni à Tripoli ni à Agadez pour déposer les armes de cette façon.

La seule Paix qui vaille sera celle qui prendra en compte les revendications légitimes des populations.

Nous disons NON à une Paix sans condition.

NON à une Paix sans accord.

NON à la violation de la Constitution.

Et jusqu'à preuve du contraire, nous luttons contre le régime de la 5ème République du Niger.

Le Peuple Nigérien est Vaillant, il a toujours su se relever dans les situations les plus difficiles, et nous le prouverons.

De l'armée
Elle a prouvé qu'elle n'est plus Républicaine, car elle cautionne activement cette violation continue de la Constitution, et joue le rôle de bourreau du Peuple.

De la classe politique
Elle doit se désillusionner si elle croit que le régime actuel va céder sans qu'elle ne s'investisse d'avantage. Nous sommes prêts à accueillir tous ceux qui veulent s'investir dans la lutte pour la Démocratie, mais qu'ils sachent que cette lutte peut durer des années, et non des mois. Il faut beaucoup de patience et d'abnégation, car en face, l'ennemi est un régime prébendier qui puise dans les caisses du Trésor national pour nous combattre et se maintenir au pouvoir. C'est une des raisons qui ont poussé beaucoup de Combattants de la Liberté du MNJ, à capituler.

Il faut plus d'initiative de désobéissance civile, et ne plus essayer de fuir le combat.

Le Peuple Nigérien a besoin d'Hommes forts et déterminés pour les amener vers la victoire.

« On ne fait pas d'omelettes sans casser des œufs ».

Nous sommes ouvert à tous ceux qui rêvent d'un Niger Juste, Libre et Démocratique, pour une Lutte Digne et Honorable.

Et tous ceux qui partagent nos aspirations qui sont celles du Peuple, nous les attendons pour Redresser le Niger.

 

Le Commissaire à la Guerre

Rhissa ag BOULA

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

issa keita ibrahim 08/10/2009 07:41


Camarade  Commissaire a la Guerre. Je vous appelle Camarade car vous avez enfin merite le titre.