Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

À AGADEZ au Niger la situation devient "explosive"

14 Décembre 2009 , Rédigé par Papadoc Publié dans #En direct de KOUTOU KALE

Petite lettre d’un ami Touareg qui rentre de Libye et du Niger et qui me parle un peu de la situation de la « réinsertion » des combattants à Agadez.
Vous comprendrez bien que cette personne souhaite garder l’anonymat, si vous pensez avoir plus d’infos crédibles merci de me les communiquer.
Pellet Jean-Marc


gare_routiere_agadez_22.jpgBonsoir, mes amis sont encore à Tripoli en attente des promesses Libyennes. J'aimerai si possible que vous écriviez une petit mot sur cette situation car elle est vraiment explosive. Nous avons fait presque trois mois à Tripoli et toujours rien et les jeunes à Agadez commencent à perdre confiance et c'est grave. Donc je vous donne un résumé des choses comme elle se sont passées entre les différents Mouvements, la Libye et le Niger. Sous la médiation de la Libye nous avons accepté de déposer les armes et de négocier une foi les armes déposées. Le Fpn et le Mnj ont déposé les armes il y a presque trois mois et ont déversé plus de deux milles jeunes sans emploi à Agadez avec la promesse de la Libye de donner des enveloppe de réinsertion en attendant que le gouvernement nigérien les intègre dans les différentes sociétés du nord ou crée des emploi pour eux. C'est sur cette promesse que nous avons eu la confiance des jeunes pour qu’ils acceptent de rendre leurs armes et les remettent au gouvernement libyen à Sebha et nigerien à Agadez. Après avoir remis les armes nous avons rencontré le Président nigérien avec les médiateurs libyens, puis avec les médiateurs libyens nous sommes retournés en Libye pour finaliser les choses à fin que les jeunes que nous avons laissé à Agadez puissent recevoir leurs enveloppe, mais voila presque trois mois qu’ils sont à Tripoli et toujours rien, cette situation risque de devenir insupportable par les jeunes Ichumars que nous avons laissé à Agadez sans ressources. En attendant les promesses ne viennent pas. D'autres part les Cadres doivent entreprendre des discutions avec le gouvernement nigérien à Niamey et jusqu’ici ils sont encore bloqués à Tripoli, car ils ne peuvent plus rentrer les mains vide à Agadez où attendent tout ces jeunes qui nous traitent déjà de traîtres, ils ont raison car à leurs place je dirai aussi la même chose...

***************
 
Sur la situation des jeunes Ishumar voir l’article sur ISSIKTA:
Les témoignages que notre équipe de rédaction a recueillis sont d'une rare violence parfois, et tous s'en prennent aux libyens, au gouvernement, et aux chefs de la résistance . Il est urgent de trouver une solution à cette jeunesse avant qu'elle ne se tourne vers d'autres trafics ou organisations criminelles qui pullulent dans le Sahel.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article