Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

à propos du développement des langues et cultures régionales

13 Décembre 2010 , Rédigé par Papadoc Publié dans #peuples(bretons-catalans-basques-etc)

 

vilanova de maguelona

La manifestation de ce dimanche 12 décembre à Vilanòva de Magelona ne peut se séparer de cette volonté de défendre nos langues et cultures à l'intérieur de l'Etat français. La défense du patrimoine culturel est lié directement à la volonté politique de développer un pays dans son ensemble et ceci d'une façon globale.

Le développement Culturel et Economique d'un pays vont de pairs.

Ici en Occitanie un énorme travail reste à faire, et ce nouveau projet de loi, proposé par des députés de sensibilités diverses est une bonne chose. Il est bien évident que seul un pouvoir réellement autonome pourra prendre en charge et mener à bien tous ces projets.

Pellet Jean-Marc

*************************************

 

Propjet de loi, dont Pascal TERRASSE député et président du Conseil Général de l'Ardèche est signataire.

EXPOSÉ DES MOTIFS
MESDAMES, MESSIEURS,
Ce texte est issu des travaux consensuels réalisés par le groupe d’études sur les langues régionales, que j’ai l’honneur de présider actuellement. Les membres du groupe d’études sur les langues régionales représentent toutes les tendances politiques.

À de nombreuses reprises déjà, le Parlement a été saisi de propositions de loi en faveur des langues régionales de France. Elles ne sont jamais venues en discussion, à l’exception de celle, aux ambitions fort modestes, qui allait être adoptée le 11 janvier 1951 sous le nom de loi « Deixonne ».
Désormais, la reconnaissance constitutionnelle des langues régionales implique de leur donner un cadre législatif et de créer les outils juridiques nécessaires à leur sauvegarde. Par le nouvel article 75-1, le Constituant a en effet reconnu que leur préservation n’était pas seulement l’affaire de leurs locuteurs, mais concernait la collectivité nationale dans son ensemble car ces langues constituent un bien commun à l’ensemble de la France.
Il n’existe aujourd’hui aucun cadre législatif consistant sur l’usage des langues régionales. Le code de l’éducation comporte seulement une faculté pour les autorités académiques de les inclure dans l’enseignement, les modalités de cette insertion étant laissées à leur appréciation et précisées par de simples circulaires.
Pour le reste, les règles légales qui ont été dégagées sont surtout restrictives.

Par exemple, la loi du 4 août 1994 sur l’emploi de la langue française a été interprétée par le Conseil d’État dans un sens restrictif pour ce qui touche à l’utilisation de la méthode immersive (affaire Diwan). Les refus de prendre en compte les langues régionales dans le fonctionnement de la Poste ont été jugés légaux. Leur usage est exclu dans l’administration et la justice – sauf sous forme de traduction de textes français.
Il n’existe en somme aucun statut légal des langues régionales, mais seulement une politique de tolérance, parfois empreinte de bienveillance, mais souvent aussi d’hostilité.

Pour lire la suite vous pouvez télécharger la proposition en  pdf ou aller sur le site du  gouvernement français.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article