Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

à propos du dictateur Kadhafi et de ses amis....

20 Février 2011 , Rédigé par Papadoc Publié dans #TRIBUNE LIBRE

Un parmi d'autres dictateurs est peut être, je l'espère, entrain de terminer son règne sanguinaire, je parle du Guide Kadhafi !

drapeau.touaregIci sur mon petit blog j'ai mainte fois dénoncé cet énergumène qui avait le malheur de pisser les dollars comme certains pissent la bière.

Je n'ai jamais eu le moindre respect pour ce dictateur de toujours.

J'en profite pour vous raconter une petite histoire sur les relations à l'intérieur de la Lybie, entre lui et "ses" touareg.

En 1998 je rencontrais des amis à Agadez qui m'expliquaient le fonctionnement des relations Kadhafi-Touareg.

Certains touareg du Niger ou du Mali étaient devenu des hommes de mains, des mercenaires, des légionnaires à sa solde et nombreux jeunes touareg n'avaient rien de mieux que de louer leur service à ce "guide" de mes deux.

Mais il y avait les touareg qui n'étaient pas dans les "brigades internationales" qui vivaient dans le pays, la Lybie. Une amie Lala de m'expliquer que si des touareg étaient surpris entrain de parler en tamasheq au téléphone ils risquaient la prison, pire encore, la mode chez certains jeunes consistait à se faire tatouer le "z" en tifinagh sur l'avant bras. Ce signe de ralliement à la cause touarègue pouvait vous mener à l'amputation directe !

Ainsi étaient les bonnes relations avec le peuple touareg, répression à l'intérieur, pseudo aide à l'extérieur.

Les relations touareg-dictateurs ne s'arrêtent pas là !

Comment envisager de trouver des solutions de paix avec des gouvernements de types fascistes tels que la Lybie et l'Algérie pour servir d'intermédiaire ?

Mais nos amis touareg ne sont pas les seuls à avoir pataugé dans ces eaux troubles, faute de représentant politique digne de ce nom.

Les derniers à avoir baissé le pantalon devant le "Guide" sont nos amis membres de l'Internationale Socialiste, vous savez ce futur président du Niger...mais chut, nos socialistes français ne sont pas au courant...

Comment voulez vous qu'un pays change, se démocratise quand vous voyez le ballet de tous ces corrompus, politiciens ou militaires partir pour Tripoli afin d'assurer leurs arrières...

Comme nous disons dans notre pays les "vire-vestes" ont encore de beaux jours devant eux, c'est la population qui trinque, jusqu'au jour où le peuple se réveille.

J'espère que mes amis touareg se réveilleront bientôt car ils ont beaucoup trop dormis.

Pellet Jean-Marc

NB: Pour les amis qui trouvent que je "parle" un peu trop je vous réponds en toute amitié : La vie est trop courte pour se taire.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Helene Hagan 20/02/2011 19:40



Un autre groupe qui s'est largement mepris sur le dictateur:


Dans les annees fin '80, mes amis du mouvement Indien aux Etats-Unis (A.I.M.) ont ete invites par le colonel a venir lui rendre visite, et il a parle publiquement d'un soutien de 1 million de
dollars - Je leur ai fait mention des Imazighen, en les suppliant de trouver un moyen d'etablir contact avec leur contrepartie en Afrique du Nord. Helas, ils ont ete courtises par Ghadafi, mis a
la television, et ils sont revenus tous fiers de leur liens avec ce monsieur, comme s'il etait un liberateur de peuples opprimes.  J'avais honte pour eux. En plus, cela m'a coute fort cher,
car cette annonce d'un million de dollars a mis la puce a l'oreille du gouvernement americain, et j'ai ete un des comptes en banque qu'ils ont surveille de pres pendant dix ans. Ce n'est qu'en
1998 que j'ai recu une lettre du service d'impots federal, indiquant qu'ils relachaient leur surveillance de mon compte et que j'etais exoneree de tout soupcon apres dix ans.  Oui, ils ont
eu acces a mon compte en banque pendant tout ce temps, afin d'assurer le non passage de fonds etrangers par ce compte.  A l'epoque, je travaillais etroitement avec la ONG IITC (international
Indian Treaty Council) - Le 1 million de dollars n'a jamais ete verse par Khadafi qui s'est servi de ces Indiens pour sa propre publicite.