Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Agadez-Niger/M. Amadou Boukata (CSRD) organise une réunion

24 Février 2010 , Rédigé par Papadoc Publié dans #En direct de KOUTOU KALE

mosquée agadezLe Secrétaire général de la région d'Agadez a présidé, hier, une réunion d'information avec ses principaux collaborateurs sur la situation née de la prise du pouvoir par le Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie dans notre pays le 18 février dernier.

Cette réunion d'information sur la situation politique au Niger regroupait  autour du Secrétaire général de la région, les responsables des Forces de Défense et de Sécurité, les maires des différentes communes, le sultan de l'Aïr, les cadres régionaux, les représentants des associations et ONG, ceux  des projets, les représentants de la classe politique et de la  société civile.

Au cours de cette réunion, il a été essentiellement question d'entretenir les participants sur la    situation politique dans notre pays, notamment les véritables motivations qui ont amené les Forces de Défense et de Sécurité à prendre le pouvoir pour restaurer la démocratie, l'Etat de droit et la bonne gouvernance.

Devant un parterre de participants venus nombreux, le Secrétaire général de la région d'Agadez, M. Amadou Boukata, a tenu à les remercier pour avoir répondu massivement  à cette rencontre.  M Amadou Boukata a tenu, dans un langage franc et direct, à préciser que la réunion découle des instructions des autorités centrales et a pour objectif d'informer les acteurs de la vie de la région sur la situation politique qui prévaut  depuis le 18 février 2010 au Niger, date du renversement du régime de la 6ème République par nos vaillantes Forces  de Défense et de Sécurité.

Un acte de responsabilité et de patriotisme posé par le CSRD qui ne vise ni plus, ni moins que le retour du Niger à la vie constitutionnelle normale avec la participation de toutes les couches socioprofessionnelles et politiques de notre pays à travers l'organisation de prochaines échéances électorales et partant un développement durable pour la stabilité sociopolitique dans notre pays.

Parlant des véritables motivations du Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie, le Secrétaire général de la région d'Agadez a indiqué qu'elles sont d'ordre légitime quand on sait que le Niger traverse depuis quelques temps, une crise institutionnelle caractérisée par un imbroglio politique  auquel les Forces de Défense et de Sécurité ont décidé de mettre fin, en décidant le  18 février 2010, de prendre leurs responsabilités.

Il s'agit d'abord de la violation de la constitution de la République par les autorités de la 6ème  République dont la dissolution de l'Assemblée nationale, la dissolution de la cour constitutionnelle, l'organisation du référendum du 4 août qui consacre la 6ème République et ses institutions. A ces motivations s'ajoutent la démotivation voire l'inexistence du dialogue politique interne ou le CNDP, l'échec des instances de médiation au plan sous-régional et d'importantes mesures d'isolement du Niger par la CEDEAO et la communauté internationale.

Des mesures graves pour le Niger entretenues par les plus hautes autorités d'alors dont le refus catégorique du Président Mamadou Tandja malgré toutes les tentatives de  réconciliation nationale en est le véritable motif.  Après avoir donné toutes les assurances quant aux réelles intentions du CSRD, M. Amadou Boukata, a demandé aux participants de faire confiance au CSRD et d'apporter tout l'appui nécessaire aux vaillantes Forces de Défense et de Sécurité pour qu'ils mènent à bien leur mission dans l'intérêt bien compris de la démocratie, de la bonne gouvernance et d'un développement durable au Niger.

C'est pourquoi et au regard de l'importance de l'évènement, M. Amadou Boukata a demandé aux participants de porter loin et de véhiculer le message du CSRD au reste de la population qui n'ont pas pris part à cette importante réunion d'information en leur faisant savoir  que le CSRD n'exclut personne et n'est au service d'aucun clan encore moins une région et parti politique, mais demeure au service du Niger et de son peuple.

sur le sahel


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article