Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Agadez-Niger / Le silence n'est pas l'oubli...

14 Mai 2010 , Rédigé par Papadoc Publié dans #Paix au NIGER

mosquée d'AgadezCertains amis doivent penser que je "démissionne" de mon poste d'observateur de la problématique Touarègue au Nord-Niger, il n'en est rien.

Il ne se passe une journée sans que mon ordinateur et mon téléphone portable ne me donnent des infos sur cette région. Je ne suis pas Touareg, je ne suis pas un "rebelle", je ne suis pas un "combattant", juste un témoin éloigné.

Lorsque en 1996 un "rebelle" se trouvait à quelques dizaines de kilomètres de ma maison, je ne pensais pas encore que le virus de cette cause m'emporterait aussi loin !

Lorsque en 1997 suite à la réunion du premier CMA aux îles Canaries, quelques "rebelles" prenaient langues avec les occitans, je ne pensais pas que ce combat me mènerait aussi loin.

Je suis donc devenu un inconditionnel de la cause Touarègue, mais pour tout vous dire, Agadez trottait dans ma tête depuis trente ans. C'est en adhérant au Parti de la Nation Occitane que j'ai découvert ce peuple, cette nation, cette nation sans État.

Les Kurdes, les Karens, les khoïsan, les Nenetsis, les Aïnous, ou les Guaycourous, c'était un peu trop loin ! Le peuple Amazigh était devant moi, plein sud, pas loin à vol d'oiseau.

Les années passent et se ressemblent.

Le Niger et ses rebellions, le Niger et ses famines, le Niger et sa corruption, le Niger encore parmi les derniers malgré son uranium... Et mes "amis" Touareg que je comprends de moins en moins.

Ce peuple si fier, si honnête, si droit, ces hommes enturbannés dans leur taguelmoust et ces dérives politiques et magouilles financières qui les mènent droit dans le mur des dunes, comment peuvent-ils en arriver là ? La misère, la pauvreté ne peuvent pas tout excuser et pardonner.

Ce matin un sms : un mort à Arlit. Renseignement pris, une voiture d'Areva est interceptée à la sortie d'Arlit ville au lieu dit le jardin de Sidi. Le chauffeur est tué, la voiture volée.

Ce n'est pas la première, en ce moment les "petits bandits", les laissés pour compte des pseudos "accords de paix" n'en font qu'à leur tête et pillent tout ce qui passe à portée de mains. Trafiquant d'armes, de drogues se confrontent aux "rebelles en liberté non surveillée", et c'est le choc des bandits de tous bords. L'insécurité monte de plus en plus et frappe tous les habitants du Nord, Touareg ou non Touareg. La Paix n'est pas encore pour demain au vu de ce qui se passe en coulisse de Niamey à Tripoli. Des milliers de combattants sont toujours en armes dans le massif de l'Aïr et ce ne sont pas les militaires Haoussas qui vont régler le problème ! Ils attendent.

Une région où les narcotrafiquants sont de mèches avec l'armée, une région où des pseudos chefs rebelles se remplissent les poches sur le dos de leurs combattants, une région laissée à l'abandon. Mais tout cela n'empêche pas Areva et TOUS les autres de continuer à piller le pays, les valises de billets de 500 Euros où de Dollars se recyclent à Paris à Bruxelles ou à Berne. Triste bilan, que faire ? La réponse se trouve dans la tête des quelques Touareg (hommes ou femmes ) qui sont capables d'envisager un véritable avenir pour leur peuple et non pour leur porte-monnaie. A suivre...

Pellet Jean-Marc

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Mariame 22/05/2010 17:34



Bonjour,


Pourquoi penser qu'un peuple en l'occurence les touareg, serait-il plus fier et plus droit que tous les autres peuples ?


Il me semble que tous les êtres humains se ressemblent et que les touareg ne font pas exception à la règle.


Parmi ces gens il y a des gens droits, justes, fiers, courageux mais aussi des gens arrivistes, opportunistes, dont la fierté, le courage et la droiture passent au second plan.


Ils n'étaient pas tous à se battre à chaque rebellion et je réfléchis sur le fait de toujours les marginaliser car avant tous ceux du niger sont des nigériens.


Vouloir se faire reconnaître en tant qu'ethnie, c'est bien, mais jusqu'où cela les enferment eux et toutes les autres ethnies ?


Je ne juge pas, je ne fais que me poser les questions ? Quel avenir pour les gamins en tant que touareg uniquement ?


Pourqui continuer de permettre aux gens de pouvoir "de diviser pour mieux régner" ? Ne nous voilons pas la face, la machine est en marche et la jeunesse aspirent avant tout à un avenir meilleur
que celui de leur parents. C'est bien ce qui se passe dans le monde entier et quoi de plus normal.


C'est le peuple nigérien qui fera avancer le pays mais il faut laisser le temps au temps. C'est certain qu'à ce jour la pauvreté nous fait passer de l'autre côté car il faut avoir le ventre plein
pour pouvoir réfléchir.


Portez-vous bien ! INCH ALLAH !