Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Assemblée Générale des ressortissants de l’Azawad à Nouakchott

11 Mars 2013 , Rédigé par Pellet Jean-Marc Publié dans #AZAWAD

Communiqué Final de l’Assemblée Générale des ressortissants de l’Azawad réfugiés et résidents  à Nouakchott (Mauritanie)

Nous, ressortissants de l’Azawad réfugiés et résidents en République Islamique de Mauritanie (Nouakchott), notables, cadre, hommes, femmes, jeunes, vieux ; réunis en Assemblée Générale ce Mardi 05 Mars 2013, dans la maison de jeunes de Nouakchott ;

Déclarons :

1) Condamner toutes les exactions perpétrées par l’armée malienne dans l’Azawad depuis le début de l’intervention militaire dans la région;

2) Interpeller la France, puissance au devant de cette guerre contre le terrorisme, de prendre ses responsabilités vis-à-vis  de cette «épuration ethnique» menée par l’armée malienne dans l’ombre de l’opération dite  Serval;

3) Saluer la République Islamique Sœur de Mauritanie, son président S.E Mohamed Ould Abdoul Aziz, son Gouvernement, son peuple pour l’accueil chaleureux, l’assistance, la digne compassion manifestés à l’égard des populations de l’Azawad;

4) Interpeller les ressortissants (es) de l’Azawad présents (es) sur tout le territoire mauritanien de veuillez au respect de son peuple, de ses lois, de ses services de sécurité, de ses mœurs et de sa souveraineté;

5) Condamner les diffamations et désinformations tendant à faire croire ou encourager un conflit interethnique entre populations de l’Azawad;

6) Démentir tout différend de nature interethnique ou communautaire opposant les populations de l’Azawad;

7) Condamner l’attitude de l’Etat malien, de sa presse et de ses marionnettes qui depuis un certains temps mobilisent volontairement les ingrédients nécessaires dans le but de conduire à une guerre civile dans l’Azawad;

8) Condamner le terrorisme sous toutes ses formes. Rappelons :

9) La négligence manifestée par le pouvoir central de Bamako vis-à-vis de l’Azawad, de sa population, de ses valeurs, de son  ressort socio-économique et politique des indépendances africaines à nos jours;

10) Le non respect répétitif et exprès par les gouvernements maliens des différents accords de paix signées avec les mouvements rebelles de l’Azawad (pacte national de 1992 prévoyant un statut particulier à L’Azawad, les Accords d’Alger de 2006);

11) La négligence et l’exclusion volontaire par l’Etat malien de notre histoire, celle de nos héros et martyrs dans ses différents programmes socio-historiques et événementiels  (reconnaissances, décorations, monuments, hommages…);

12) Le non respect et le défaut d’application par l’Etat malien des différents traités et conventions internationales relatifs à la protection des minorités et des peuples autochtones.

 Réitérons :

13) Notre soutien indéfectible au Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA), représentant unique du peuple de l’Azawad dans toute sa diversité et porteur d’un projet politique tirant sa légitimité des réalités de l’Azawad, des textes du droit international (Déclaration des Nations Unies, Déclaration Universelle des Droits de l’Homme,  Déclarations relatives aux Droits des peuples à disposer d’eux mêmes);

14) Notre adhésion aux revendications contenues dans la « plate forme » politique du Mouvement National de Libération de l’Azawad;

15) Notre encouragement à une résolution politique et durable du conflit qui oppose l’Azawad au Mali depuis plus de 50 ans;

Appelons :

16) Les populations de l’Azawad réfugiées ou non à ne plus permettre une manipulation quelconque qui puisse nuire à une résolution définitive du conflit;

17) Les Nations Unies (ONU), l’Union Européenne (UE), L’Union Africaine, La CEDEAO, la France, Les Etats Unis à veuiller au respect strict des dispositions de la Résolution 2085 du Conseil de Sécurité des Nations Unies dans sa totalité ;

18) La communauté Internationale à prendre en considération les revendications légitimes du peuple de l’Azawad portées à travers le MNLA;

19) Les organisations de défense des Droits de l’Homme, les organisations humanitaires à veuillez à la protection et au bien être des populations réfugiées et celles déplacées à l’intérieur de l’Azawad;

20) Le Gouvernement malien de transition à rapidement ouvrir un dialogue avec le MNLA, seul belligérant politique et crédible conformément à la résolution 2085 du Conseil de Sécurité de l’ONU.

Fait à Nouakchott le 05/03/2013.

Adel Mahmoud Ben Cheikh Mahmoud.

Président de la séance et responsable de la société civil

                                                       *************************

azawad1.jpg

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article