Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Mali/Azawad-À propos de la religion et des peuples : l’exemple du Mali

16 Août 2012 , Rédigé par Pellet Jean-Marc Publié dans #AZAWAD

En tant que militant nationaliste occitan mon choix est clair, il est absolument nécessaire de soutenir la fraction laïque des responsables du MNLA. Pellet Jean-Marc

 

À propos de la religion et des peuples : l’exemple du Mali

 Drapeau_Azawad.Je constate une fois encore que de nombreux amis mélangent allègrement  religion et peuple.

Je constate aussi que de nombreux amis confondent peuple et État.

Pour ce qui est de l'État du Mali il faut rappeler que le Mali est un État construit de toutes pièces par l'ancien colon ( État français ), que cet État est constitué par un ensemble de peuples différents. Cet État artificiel ( comme tant d'autres de par le monde ) a aussi une religion dominante qui, du fait de sa situation géopolitique, est majoritairement musulmane.

Cette religion transcende les différents peuples de cet État même s’il est possible d'observer des pratiques différentes suivant les peuples concernés.

Pour ce qui est par exemple du HCIM (Haut Conseil Islamique du Mali ), nous y retrouvons des Touareg, des Bambaras, des Arabes, des Songhaï, c'est à dire des citoyens de l'État du Mali de confession musulmane.

Que ce soit dans le futur État de l'Azawad ( État multi-ethnique ) ou dans État du Mali ( lui aussi encore multi-ethnique ) amputé de sa partie Nord, l'Islam est toujours présent.

Il se pose en fait le difficile problème de la séparation de l'Eglise et de l'État, situation que nous avons aussi vécu douloureusement dans l'État français.

Dans le cas de l'Azawad et du Mali plusieurs luttes sont en concurrence :

* une lutte de libération "nationale"

* une lutte de libération "cultuelle".

Tout serait simple si les Touareg formaient un "tout" uniforme, mais la réalité est autre.

Nous avons des Touareg laïques, des Touareg islamistes, des Touareg modérés, nous avons des Touareg autonomistes ( indépendantistes ) et des Touareg collabos ( anti-indépendantistes ) et nous avons un grand nombre de Touareg qui regarde évoluer la situation en attendant de se retrouver du côté des "vainqueurs" quels qu'ils soient.

Ce ne sont pas les citoyens français qui peuvent donner des leçons à nos amis du Mali ou de l'Azawad car ce sont eux qui font l'Histoire avec toutes les difficultés que cela implique, nous, nous ne sommes que des spectateurs.

En essayant de prendre un peu de hauteur et de recul, malgré la situation douloureuse inhérente à tous conflit, il est intéressant de voir que pour la première fois dans cette région est posé le principe de la normalité de la remise en cause des frontières héritées de la colonisation et tout aussi important, pour le devenir démocratique de l'ensemble de ces peuples, la remise en cause de la domination d'une religion sur le fonctionnement de l'État.

Le MNLA gêne trop de monde et il est vrai que sa vision laïque et moderne d'un nouvel État ( l'Azawad ) remet en cause les lignes politiques et impérialistes des anciennes colonies mais aussi de ces pays qui voulant se partager le gâteau des matières premières du sous-sol de l'Azawad ne seraient pas du tout gênés de travailler avec les défenseurs de la charia.

En regardant du côté du Nigéria, il est possible d'envisager que le même phénomène se produise, des grands groupes industriels aidant tous les "protagonistes" ( de Aqmi au MNLA ) en espérant le jour venu pouvoir récupérer leur mise.

En tant que militant nationaliste occitan mon choix est clair, il est absolument nécessaire de soutenir la fraction laïque des responsables du MNLA. Une porte s'est ouverte sur un avenir meilleur pour les populations de l'Azawad, nous devons à notre manière les accompagner dans ce difficile combat.

Pellet Jean-Marc 16/08/2012

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article