Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Mali : l'Etat français joue les Rambo en première ligne

12 Janvier 2013 , Rédigé par Pellet Jean-Marc Publié dans #AZAWAD

Mali : l'Etat français joue les Rambo en première ligne

  L'État français joue encore au champion dans les conflits internationaux. Incapable de résoudre ses propres problèmes sociaux, économiques ou ethniques, il veut jouer au gendarme international. Comment expliquer que l'État français soutienne la création d'un État terroriste en "palestine" (État Arabe qui a officiellement comme but de jeter à la mer tous les Hébreux) et qu'il refuse le droit à l'autodétermination à l'ensemble des peuples de l'Azawad ? Sur cette terre, comme je l'écrivais il y a quelques mois, il se trouve non seulement des "sous-hommes" mais certainement aussi des "sous-peuples". Les Kurdes, les Touareg, les Basques, les Catalans et autres Occitans font partis de ces "sous-peuples" qui peuvent disparaître aux yeux de nos jacobins français de droite ou de gauche. L'incapacité de l'État français à entrevoir et donc à promouvoir une solution de type fédéral au Mali, mène à la situation actuelle. Oui la "France" a une responsabilité dans ce conflit militaire ; tout sauf la remise en question des tracés des frontières issus de la colonisation. Combien faudra-t-il de morts, militaires ou civils, pour qu'enfin l'intelligence prenne le dessus sur de purs intérêts économiques et politiques ? Quel est le Dieu qui a décidé  in advertam aeternam  que Bamako devait rester la capitale de cet ensemble multi-ethnique ? Quel Dieu a décidé que Niamey resterait éternellement la capitale de cet État artificiel qu'est le Niger ? Seuls de sordides intérêts peuvent expliquer ces terribles conflits. Il est temps d'arrêter ce double langage qui affirme que "tous les peuples sont égaux et ont tous ce droit inaliénable à devenir indépendant" quand, dans les faits, tous ces soi-disant pays démocratiques font le contraire. La stabilité du Sahel, comme les autres régions de notre planète, passe par cette acceptation première : tous les peuples sans État ont droit de se constituer en État autonome.

Précision : un peuple est différent d'un autre par la langue et rien d'autre. Pour le Mali les Songhaïs et les Touareg ont ce droit, pour le Niger les Toubous, les Touareg et les Djermas (Songhaï) ont aussi ce droit. Pour ce qui est des Haoussas, c'est différent car pour ceux qui l’ignorent le Nord Nigéria est Haoussa... À ce jour l'État français perdure dans sa vision colonialiste comme au bon vieux temps de la SFIO, et ce n'est malheureusement que par la lutte acharnée que les différents peuples encore sous sa coupe trouveront le chemin de la liberté. "Liberté Égalité Fraternité", trois mots vides de sens pour l'ensemble des peuples colonisés. JMP

Quelques liens pour la situation au Mali :

ministère de la Défense

libération

bruxelles2

francetvinfo

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article