Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Messe à Richerenches, l'occitan à l'honneur

17 Janvier 2012 , Rédigé par Pellet Jean-Marc Publié dans #occitanie

SAINT ANTOINE, PATRON DES TRUFFICULTEURS HONORÉ À RICHERENCHES CE 15 JANVIER 2012

la foule à Richerenches pour l'honneur de la mélano sporum

Saint Antoine le Grand, patron des trufficulteurs né dans la vallée du Nil en 251, devait manger du cochon pour combattre le « mal des ardents », une sorte de gangrène. C’est la raison pour laquelle il est toujours représenté avec son cochon. Ainsi il est devenu le patron des trufficulteurs car le cochon adore les truffes. C’est la raison pour laquelle il est fêté le 17 janvier et nos coutumes en gardent le souvenir.

Bien que par quelle hérésie, par quel odieux mystère ? il ait disparu du calendrier, depuis quelques années, au profit de Sainte je ne sais quoi.

Il était fêté ce dimanche à Richerenches, comme il l’est fidèlement depuis 1950, au cours d’une magnifique messe servie par le curé Olivier Dalmet et le diacre Léopold Marin, né et baptisé à Richerenches. Léopold a récité son homélie dans la langue du pays, un provençal ou occitan irréprochable. A signaler l’admirable chœur d’hommes de la chorale Valréassienne qui a apporté beaucoup d’émotion au nombreux public.

3,700 kilos de truffes fraîches ont été recueillies à la quête de ce dimanche 15 janvier (les euros aussi étaient de la partie ). Maintenant, la petite église est bien restaurée grâce au profit de cette fête. Dans l’avenir, il est question de faire l’acquisition d’un saint Antoine grandeur nature qui pourrait traverser le village et escorter les nombreux amateurs de rabasses. Et au diable le calendrier qui ne respecte plus les traditions !

Ensuite, les courtiers, Cathy Murre et André Valayer à la pesée, ont passé les truffes au grand maître de la confrérie du diamant noir et de la gastronomie Bernard Reynal, qui, debout sur une table au pied du balcon de la mairie, les a mises à la criée avec les talents d’homme de théâtre qu’on lui connaît.

A l’an que ven.

Ci dessous une petite vidéo de l'homélie " en lengo nostro ", c'est à dire en Occitan de Richerenches.

Pour voir quelques photos, c'est  ICI.




Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article