Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

"Mur de Berlin", vingt ans après

9 Novembre 2009 , Rédigé par Papadoc Publié dans #peuples(bretons-catalans-basques-etc)

L’Allemagne vingt ans après la chute du Mur de Berlin.
mur de berlinPour les générations nées après la deuxième guerre mondiale, la division de l’Allemagne devenue concrète en 1961 avec la construction du mur séparant à l’Ouest la République fédérale allemande avec une économie de type capitaliste et à l’Est, la bien mal nommée République démocratique allemande avec un régime de type socialiste soviétique, paraissait de voir durer peut-être un siècle pour reprendre la prédiction faite à l’époque par Mikhail Gorbachev, secrétaire général du Parti Communiste soviétique.
Cette division n’était qu’un exemple, ô combien symbolique, de la division du monde en deux blocs antagonistes, les Etats Unis et leurs alliés d’une part, l’Union Soviètique et ses satellites d’autre part.
C’était compter sans la volonté des peuples qui, après l’échec de la révolte ouvrière de 1953 à Berlin Est, a fini par venir à bout du Mur de Berlin, annonçant l’effondrement de la RDA, puis l’éclatement de l’Union soviétique en 1991, prévu longtemps avant par François Fontan.
Vingt ans après, l’Allemagne est réunifiée mais les disparités économiques et la méfiance réciproque demeurent entre les deux anciennes Allemagnes.
Le Parti de la Nation Occitane pour qui l’existence d’une langue autochtone est le signe de l’existence d’une nation, considère que la réunification de l’Allemagne a masqué le clivage Nord- Sud, plus précisément entre une Allemagne du Nord dont la culture et la langue d’origine, le Platt Deutsch, sont proches de la langue et de la culture néerlandaises et une Allemagne du Sud linguistiquement et culturellement proche de la Suisse alémanique et de l’Autriche.
L’Allemagne du Nord serait donc en fait le prolongement de la nation néerlandaise.
Ce clivage reste un tabou de la politique allemande d’autant que l’unification politique de l’Allemagne s’est faite par la Prusse qui justement n’est pas allemande à l’origine.
Cette division souterraine trouvera t-elle un jour une traduction politique ?
C’est aux peuples d’en décider.
Quoi qu’il en soit, la leçon à tirer de la chute du Mur est qu’on ne peut séparer par la force ceux qui veulent vivre ensemble.
Cela vaut pour la Corée qui sera réunifiée un jour et plus près de nous pour la Catalogne et le Pays Basque écartelés entre la France et l’Espagne.
Pour le Parti de la Nation Occitane, l’Occitanie elle-même, placée sous la juridiction de trois Etats, l’Espagne avec le Val d’Aran, l’Italie avec les vallées occitanes du Piémont italien et la France, sera, un jour ou l’autre, réunifiée de manière pacifique dans une République Confédérale.
L’anniversaire de la chute du mur de Berlin que nous célébrons est riche de cette promesse.
Le 6 novembre 2009
PNO

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article