Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Niger-Agadez / Sahara FM émet à nouveau

14 Juin 2010 , Rédigé par Papadoc Publié dans #Paix au NIGER

Niger: une radio privée réémet en zone touareg après deux ans de fermeture

Sahara FMSahara FM, principale radio privée d'Agadez, capitale du nord du Niger, a repris ses émissions lundi après plus de deux ans de fermeture, a affirmé son responsable à l'AFP.

"L'Observatoire national de la Communication (ONC) nous a délivré une autorisation et nous avons déjà commencé à émettre de nouveau. C'est une très bonne nouvelle", a déclaré Ahmed Raliou, également correspondant de Radio France Internationale (RFI) dans la région.

L'ONC, chargé de réguler les médias nigériens, a été mis en place par la junte militaire qui a renversé le président Mamadou Tandja en février.

Le 21 avril 2008, le régime Tandja avait fermé Sahara FM, accusée selon son responsable d'être "une radio dangereuse diffusant des appels à la haine ethnique" et des "informations qui sapent le moral des militaires", en lutte contre les rebelles touareg alors très actifs dans le nord.

M. Raliou avait réfuté ces allégations, expliquant que sa radio n'avait diffusé que des "témoignages de jardiniers" ayant affirmé avoir été "battus et maltraités par des militaires" près d'Agadez.

La radio avait aussi diffusé des extraits d'un article paru dans un journal local sur les risques de contagion de la nappe phréatique en raison des effets radioactifs de l'uranium extrait dans la zone.

Avant son rachat en 2004 par un autre opérateur privé, Sahara FM appartenait à Rhissa Ag Boula, chef rebelle touareg, devenu la bête noire des autorités après avoir annoncé en janvier 2008 le lancement de la "bataille de l'uranium", notamment contre le groupe français Areva, présent dans le nord.

La couverture des activités de la rébellion dans le nord du Niger était strictement interdite aux journalistes sous le régime Tandja.

La junte a rouvert récemment la Maison de la presse fermée par le président déchu, et a adopté un nouveau texte dépénalisant les délits de presse.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article