Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Niger - Amnistie en cours pour les militaires et ex-combattants

7 Février 2012 , Rédigé par Pellet Jean-Marc Publié dans #peuples(bretons-catalans-basques-etc)

"Le président  Issoufou Mahamadou  a appelé à la consolidation de cet outil précieux qu’est la paix.  Cette rencontre ( forum de la paix  tenu à Arlit) s’est d’ailleurs achevée sur une note de satisfaction générale. Une amnistie  est  en cours   aussi bien pour militaires que pour  les ex combattants pour les actes liés  aux douloureux événements que le Niger a connus par le passé." L'Histoire ne sert jamais d'exemple surtout à ceux qui ne pensent qu'à court terme et à leurs intérêts personnels. Tant que des Hommes incompétents, soutenus par des puissances extérieures complices, gouverneront des États artificiels tels que le Mali, le Niger ou d'autres, les associations Humanitaires auront des beaux jours devant elles et auront leur avenir assuré. Ce qui se passe au Mali en ce moment tout comme ce qui se reproduira inévitablement au Niger dans peu de temps est inadmissible. Les responsables sont autant à Bamako et à Niamey  qu'à Paris. De quel droit ce monsieur Juppé vient il demander un cessez le feu au MNLA ? De quel droit ces mafieux français ( ils ne sont pas les seuls... ) viennent ils s'immiscer dans des conflits intérieurs ? Quels conseils peuvent donner des "politiques français" à des "politique Maliens ou Nigériens" quand ils sont incapables de régler leurs problèmes internes ? Monsieur Juppé, vous  et vos amis vous avez perdu l'Algérie en massacrant tant d'innocents (nos enfants du contingent et les enfants d'Algérie) alors de grâce demandez à vos complices de Bamako ou de Niamey de mettre en place dans un premier temps de réelles autonomies afin que l'accession aux nouvelles indépendances de nos amis Touareg puissent se dérouler avec un minimum de sang versé. Pour ce qui est de l'amnistie c'est l'aveu d'un échec total qui prouve une fois encore l'incapacité à entrevoir un avenir en dehors du maintien en place de vos États coloniaux. Pellet Jean-Marc



La chute de nombreuses villes  maliennes du Nord dont entre Aghelhock ,  Menenka et Aderboukane  entraîne un exode massif des habitants  de ces localités vers le Niger voisin. C’est le cas du village de Chinegodar  situé à 18 KM de la frontière du Mali.
   Chinedogar, la consternation
Il faut avoir les nerfs solides pour ne pas verser des larmes en accédant au camps des réfugiés vivants dans  des conditions précaires. Sans eau , sans nourriture, ni couverture, vivants sous petits hangars construits à la va- vite, ces  victimes collatérales n’ont qu’un seul réconfort ici en terre nigérienne : la paix.
Certains  sont venus à pieds, d’autres à dos d’ânes .D’autres plus chanceux sont  arrivés des véhicules.
La migration continue, selon  certains réfugiés  c’est  la panique  d’une éventuelle reprise des combats entre l’armée malienne qui ont abandonné leurs positions  sans combattre face à la force de frappe et la puissance de feu des rebelles  touaregs du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA)  qui fait fuir les populations  vers  Mangaizé ,  Chinégodar , Koutoubou, Yassan et à Ayorou.
A l’entrée du camp des réfugiés, c’est d’abord  la situation des enfants qui  hante l’esprit puis celle des femmes. Certains sont là depuis une semaine et n’ont plus rien à manger. Les habitants de Chinégadar  qui  traversent  une période de crise alimentaire  ont  fait  preuve d’hospitalité  en partageant leurs maigres  approvisionnement avec  ces derniers  et attendent  la réaction des autorités nigériennes et des  associations humanitaires pour sauver leurs vies. Selon Bilal , un réfugié malien rencontré à Chinedogar  seul l’ong Timidria leur a offert  7 sacs de mil et deux sacs de riz.
"La situation est catastrophique, il y a eu des dégâts énormes sur les infrastructures économiques et sociales", déplore le maire d'Adramboucar  Mr   Aroureïny Ag Hamatou, en boubou blanc et turban noir qui a regagné les 4 à 5 milles refugiés basés  à Chinedogar.
   Un drame humanitaire en cours ?
Les ong humanitaires( MSF, CICR, Oxfam)  passent leur temps à faire du cinéma et l’Etat du Niger  tarde à leur venir concrètement   au secours. En ce samedi  4 février,  nous n’avons rien trouvé  comme vivres ou couvertures  émanant  de qui que ce soit. Seul le puits de Chinedogar  avec  une  eau insalubre là également a été réhabilité. Le bidon d’eau  de 25 litres  provenant des villages  voisins est vendu 1000Fcfa.
Assise  sous  un hangar,  Agée de 46 ans Fatima  qui a quitté avec son bébé  et ses trois autres  enfants à dos tombe en sanglots en racontant leur situation. «  Nous  avions fait trois jours en cours de route à dos d’âne et  présentement nous n’avons rien à manger , aidez nous  lance t-elle les deux bras tendus.
   La paix, un bien précieux.
Le Niger est  considéré comme un laboratoire de démocratie  avec les brillantes  élections  générales  organisées par le régime de transition, il peut aussi  se targuer d’être un  pionnier dans le cadre de la consolidation des la paix . Toutes nos frontières à l’exception de celles du Benin et Burkina présentent des « bornes rouges ». C’est le lieu  de se réjouir  de la vision du président de République en acceptant de parrainer le forum de la paix  tenu à Arlit.
Le président  Issoufou Mahamadou  a appelé à la consolidation de cet outil précieux qu’est la paix .  Cette rencontrée  s’est d’ailleurs achevée sur une note de satisfaction générale. Une amnistie  est  en cours   aussi bien pour militaires que pour  les ex combattants pour les actes liés  aux douloureux événements que le Niger a connus par le passé. Cette amnistie concernera aussi  certains frères nigériens  revenus Libye  qui se sont engagés  à se mettre au service de la Nation en apportant leur concours au renforcement des « digues sécuritaires du pays, du Nord au Sud et d’Est en Ouest » Ce qui du reste  donnera  un sens au pardon et à l’unité Nationale  le tout dans un Niger de renaissance qui croit  fermement   que le développement économique et social  est à  notre portée dans un climat de paix.
 Niger Express

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article