Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

/Niger/ Inondations / 3,69 millions de dollars pour le région d'Agadez

18 Octobre 2009 , Rédigé par Papadoc Publié dans #Paix au NIGER

Le Fonds central de réponse aux urgences du système des Nations Unies (CERF) a alloué, vendredi, près de 1,6 milliard de F CFA, soit 3 692 127 de dollars américains, au Niger en vue de fournir une assistance d'urgence aux populations affectées par les inondations du mois de septembre, annonce un communiqué officiel.
Selon le Bureau régional de coordination pour l'Afrique de l'ouest des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), ce fonds est destiné à soutenir des projets d'assistance humanitaires post-inondations dans la ville d'Agadez et d'autres communes du pays.
"Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la région d'Agadez dans la nuit du 1er au 2 septembre 2009 ont provoqué de nombreux dégâts humains et matériels dans cette localité et les communes rurales de Dabaga, Tabelot et Tchirozerine", indique le texte.
Ces inondations ont emporté de nombreuses habitations et bâtiments publics, détruit des surfaces maraîchères, ainsi que des stocks de vivres et du bétail, affectant plus de 12 000 ménages, soit environ 79 130 personnes, selon les estimations officielles.
C'est dans ce contexte que quatre projets d'assistance d'urgence du Programme alimentaire mondial (PAM), de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) ont été approuvés par le Coordonateur des secours d'urgence des Nations unies, John Holmes, indique le communiqué.
"Le secteur de la sécurité alimentaire a ainsi reçu une allocation de 997 millions FCFA, soit 2 225 096 de dollars, pour appuyer un projet d'assistance alimentaire en faveur de 12 391 ménages sinistrés d'Agadez et des communes environnantes pendant deux mois", souligne-t-il.
L'objectif est de fournir une quantité suffisante d'aliments de qualité pour couvrir les besoins alimentaires des sinistrés, tout en leur permettant de rétablir leurs moyens de subsistance, précise le communiqué.
"Une allocation supplémentaire de 269 millions FCFA, soit 600 270 dollars a été accordée pour appuyer l'assistance en abris d'urgence et biens non-alimentaires essentiels en faveur de 5 500 ménages affectés de la commune d'Agadez, ajoute-t-il.
"Cette allocation couvre également les secteurs de l'eau et de l'assainissement, à travers la construction et la réhabilitation d'infrastructures sanitaires dans les sites de relogement temporaire, ainsi que la protection des personnes vulnérables, notamment les femmes et les enfants", indique encore le communiqué.
"Le secteur de la santé a, quant à lui, reçu une allocation de 74,7 million FCFA, soit 166 761 dollars pour appuyer un projet d'assistance en soins de santé primaire et de surveillance épidémiologique ciblant 79 130 personnes affectées de la région d'Agadez, y compris 15 400 enfants de moins de 5 ans et 39 750 femmes".
"L'allocation prévoit de combler les manques en matière de médicaments et d'intrants médicaux, et d'appuyer la formation d'agents de santé sur la gestion des maladies d'origine hydrique et des risques d'épidémies, ainsi que la mise en place d'un système d'alerte précoce", selon le communiqué.
Enfin, le secteur de l'agriculture a reçu une assistance de 313 millions FCFA, soit 700 000 dollars pour soutenir un projet d'assistance d'urgence aux exploitations agricoles ravagées par les inondations dans les villages de Tabelot, Dabaga et Tchirozerine, indique le communiqué.
"Le projet vise à permettre à 2 500 chefs d'exploitations agricoles, soit 15 000 bénéficiaires dont 7 400 femmes et 3 000 enfants, de reprendre les cultures maraîchères immédiatement, afin de préserver leurs moyens de subsistance, d'améliorer leur sécurité alimentaire et de réduire leur dépendance face à l'aide alimentaire", ajoute-t-il.
Etabli en 2005, dans le cadre de la reforme humanitaire, le CERF a pour but de faciliter et de rationaliser le financement des urgences, rappelle-t-on.
Dakar - 17/10/2009
Pana

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article