Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Niger/Tandja consolide sa dictature

27 Décembre 2009 , Rédigé par Papadoc Publié dans #En direct de KOUTOU KALE

Pas d’affluence aux municipales de dimanche boudées par l’opposition au Niger

APA-​Nia­mey (Niger)

le dictateur TandjaLes élec­tions mu­ni­ci­pales de ce 27 dé­cembre, boy­cot­tées par l’op­po­si­tion et dé­criées par la Com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale, ne sus­ci­taient pas de grande af­fluence di­manche en début d’après-​mi­di, selon le constat du cor­res­pon­dant de APA à Nia­mey, au sein de plu­sieurs bu­reaux de vote de la ca­pi­tale ni­gé­rienne.

A l’école pri­maire Gar­ba­do, érigé en centre de vote à la pé­ri­phé­rie est de Nia­mey, les membres élec­to­raux s’en­nuyaient du fait de la longue at­tente des vo­tants qui ne se sont pas mo­bi­li­sés comme lors du ré­fé­ren­dum contro­ver­sé du 4 août der­nier.

« Je suis venu voter, mais vrai­ment il n’y a pas d’af­fluence comme par le passé, je ne sais pas ce qui re­tient en­core les gens, peut-​être que ces élec­tions n’ont pas beau­coup d’en­jeux » a in­di­qué à APA Bou­la­ma Bou­ba­car, un fonc­tion­naire.


A Bou­ko­ki, quar­tier po­pu­liste, ré­pu­té être le fief du Moden Lou­ma­na, le parti de l’ex Pre­mier mi­nistre Hama Ama­dou de­ve­nu op­po­sant, l’on ne se bous­cule pas éga­le­ment de­vant les bu­reaux de vote.

Selon Tou­ram Bou­kar, un res­pon­sable de bu­reau de vote, « entre 8 heures et 15 h, nous n’avons pas en­core 50 vo­tants sur plus de 200 per­sonnes ».

En re­vanche, selon la radio na­tio­nale, ces mu­ni­ci­pales ont sus­ci­té un « en­goue­ment » au­près des po­pu­la­tions sor­tis « mas­si­ve­ment » pour élire leurs re­pré­sen­tants com­mu­naux, dans cer­taines ré­gions du Niger.

Des ob­ser­va­teurs af­firment éga­le­ment, que le taux de par­ti­ci­pa­tion pour ce scru­tin se si­tue­rait pro­ba­ble­ment en des­sous des 30 pour cent.

Di­manche, après-​mi­di, aucun taux de par­ti­ci­pa­tion pro­vi­soire n’était dis­po­nible, le vote se dé­rou­lant jusqu’à 18 et 19 heures, selon les lo­ca­li­tés de ce vaste pays, de 1.​267.​000 km2.

Quelques six mil­lions de Ni­gé­riens sont at­ten­dus aux urnes pour élire plus de 3760 membres des 266 com­munes du Niger, au cours de ces élec­tions convo­quées en vertu de la nou­velle consti­tu­tion qui per­met au Pré­sident Ma­ma­dou Tand­ja de res­ter au pou­voir jusqu’en 2012, alors que son deuxième quin­quen­nat de­vait ex­pi­rer le 22 dé­cembre der­nier.

Sa­me­di l’op­po­si­tion a ap­pe­lé à un « boy­cott mas­sif » de ces élec­tions qui consti­tuent « un non évé­ne­ment », appel re­layé par les sept cen­trales syn­di­cales qui ont in­vi­té les tra­vailleurs à ne pas se rendre aux urnes ce di­manche.

Quelque 49.​914 can­di­dats sont en lice pour sié­ger au sein de 266 conseils com­mu­naux, cinq ans après les pre­mières élec­tions mu­ni­ci­pales au Niger te­nues en juillet 2004.

Ce scru­tin ne sera pas re­con­nu par plu­sieurs par­te­naires du Niger ainsi que la Com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale, in­dique-​t-​on.

Lors de ré­centes consul­ta­tions avec l’Union eu­ro­péenne, pre­mier par­te­naire au dé­ve­lop­pe­ment du Niger, les au­to­ri­tés de Nia­mey avaient en­vi­sa­gé les pos­si­bi­li­tés du re­port de cette élec­tion, pour le­quel le Pré­sident Tand­ja a ap­pe­lé à « un vote mas­sif ».

La CE­DEAO, qui a sus­pen­du de ses ins­tances le Niger, a af­fir­mé mardi consta­ter la « fin lé­gale » du man­dat du Pré­sident Tand­ja, le­quel avait vi­ve­ment cri­ti­qué l’or­ga­ni­sa­tion ré­gio­nale dont il dé­clare ne pas « voir l’in­té­rêt d’y res­ter ».

Mer­cre­di, Wa­shing­ton qui s’op­pose au main­tient au pou­voir du di­ri­geant ni­gé­rien, a of­fi­ciel­le­ment sus­pen­du son aide fi­nan­cière au pro­fit de Nia­mey, im­po­sant une in­ter­dic­tion de sé­jour aux USA aux hautes per­son­na­li­tés du Niger.

Des pour­par­lers sont ac­tuel­le­ment en cours entre pou­voir et op­po­si­tion sous l’égide de la CE­DEAO à Nia­mey, pour trou­ver des so­lu­tions « consen­suelles » de­vant abou­tir à un éven­tuel par­tage du pou­voir, sou­ligne-​t-​on.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article