Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Niger / Tensions entre AREVA et la sociéte civile

12 Juillet 2012 , Rédigé par Pellet Jean-Marc Publié dans #AREVA

                                                                    

    Société civile Arlit Agadez     

 

  ARLIT     

  Arlit, le 4 juillet 2012                                                      

 

Coordination des organisations

De la société civile d'Arlit

Réf : N/L N° 0 38/CSC/2012

 À                                                                                   

Monsieur le Directeur Général AREVA mines NIGER

Objet : Réunion de concertation.

Monsieur le Directeur Général,

Le 26 juin 2012 s'est tenue la réunion de concertation entre le groupe AREVA, la coordination société civile d'Arlit, les mairies des départements d'Arlit et Iferouane sous l'égide du préfet du département d'Arlit dans la salle de réunion de la préfecture.

Cette réunion convenue de commun accord était destinée d'abord à écouter vos réponses face aux préoccupations exprimées par la société civile lors des réunions antérieure, discuter et faire avancer les sujets relatifs au développement durable et la protection de l'environnement des départements.

A l'issue de cette réunion, qui, on le rappelle au-delà de la société civile connaît la participation des cinq maires élus des départements, il nous parait important de rapporter à travers la présente correspondance le contenu des discussions.

D'abord, elle se caractérise par votre absence totale de connaissance des sujets alors qu'à la réunion de décembre 2011 tout vous a été exposé, expliqué. Nous avons été scandalisé par votre mutisme et votre passivité et sommes obligés de constater que de mémoire des directeurs généraux d'AREVA mines Niger, jamais une telle absence d'intérêt à la limite de l'incompétence, n'a été manifesté. Au pire des cas vous avez laissé votre langue au Directeur des exploitations de la SOMAIR profaner des insultes ethnocentristes à l'égard des élus locaux et de la société civile et de prouver avec votre caution son acharnement habituelle contre une ethnie (touareg comme il l'a indiqué dans sa diatribe.). L'homme le plus intelligent (disent ses disciples), celui qui sait tout dire et connaît tout des mines du Niger, a su combler vos terribles lacunes, cette démonstration vaut la peine de louer un avion avec l'argent de l'uranium de la population et l'insulter en face avec l'aide de son propre fils.

Nous avons été profondément blessés et outragés par ce comportement permanant qui a consisté à rigoler ou à tourner en dérision toutes les préoccupations. Quelle satisfaction trouvez vous, vous et votre « imminence grise » dans l'assèchement des puits des éleveurs autours de la mines d'Imouraren, dans votre politique déséquilibré de l'emploi sur laquelle vous avez donné une réponse ethnocentriste, du refus d'alimenter une cuve d'eau potable utilisée par la population de la COMINAK , de cette supercherie qui consiste à nous demander d'écrire au gouvernement du Niger pour qu'il accepte la revalorisation de l'enveloppe de développement durable( comme si le Niger ou ses démembrement ont été consulté en 2006 pour créer cette enveloppe) injustement appelée « enveloppe AREVA » alors que l'État du Niger y participe à travers ses actions. Comme si tout cela ne suffisait pas, vous êtes satisfait que la Direction de la COMINAK ait entrepris de chasser tous les pauvres qui ont construit leurs habitats autours des cités minières dans le seul but de cacher la pauvreté autour des mines d'uranium d'AREVA au Niger.

Au total, nous vous défions de nous écrire ou écrire à la présidence de la réunion pour exposer ou faire ressortir une seule réponse allant dans le sens de la prise en compte ou  de solutionner les préoccupations exprimées. En tout état de cause écrire ou pas, la réalité est qu'après le demi-siècle d'exploitation de l'uranium à Arlit par AREVA, il y a , en 2012 plus de misère , de pauvreté et de pauvres qu'en 1968 ,cela aucune intelligence ne peut le nier ou le cacher.

Plus que jamais, nous sommes convaincu que votre nomination à la Direction de AREVA mines Niger est une grave erreur du directoire d'AREVA et nous vous le disons directement que nous souhaitons vivement de la part du Président du directoire d'AREVA de vous remplacer avant que vous ne commettiez l'irréparable.

Le 18 juillet 2012, vous vous apprêtez à convoquer la réunion de la commission locale d'information (CLI), nous tenons à vous mettre en garde contre toute ridiculisation de la population et vous demandons de vous mettre en relation avec nous et les autorités compétentes pour préparer cette réunion dans le respect et l'honneur des participants. Aussi étant donné que cette réunion qui regroupe les autorités publiques locales au plus haut niveau, les élus nationaux et locaux aux titre de la région, les chefs traditionnels, les organisations de la société civile, est à votre initiative, nous vous demandons d'être représenté au plus haut niveau si tant il est vrai que vous voulez communiquer avec les gens, si tant il est vrai vous avez une charte des valeurs et une politique d'intégration dans les territoires (que vous brandissez et chantez partout pour rien).

Tout en réaffirmant notre volonté d'écoute et d'un dialogue respectueux, veuillez recevoir nos salutations.

Ampliations :

- Ministre des mines /DI

- Gouverneur région AZ

- Président du conseil régional    

- Préfet d'Arlit Le Président

- Maires des communes

 

P.O

H. Abarchi

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article