Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Niger / Un an pour se remplir les poches....

23 Avril 2010 , Rédigé par Papadoc Publié dans #En direct de KOUTOU KALE

Niger: une transition d'un an, jusqu'en mars 2011, proposée à la junte

NIAMEY — Le Conseil consultatif au Niger propose à la junte militaire que la transition ait une durée d'un an, depuis le coup d'Etat du 18 février 2010 jusqu'au 1er mars 2011, a annoncé vendredi à la radio publique son président Marou Amadou.

"Le rapport qui sera envoyé au gouvernement et au Conseil suprême pour la restauration de la démocratie (CSRD, junte) tient compte d'une synthèse" proposant que la transition se déroule "du 18 février 2010 au 1er mars 2011", a déclaré Marou Amadou à la Voix du Sahel.

Les membres du Conseil réunis depuis le 12 avril ont discuté jeudi en plénière et la "tendance générale a tourné autour de 12 mois", a-t-il expliqué.

Le référendum sur la nouvelle Constitution "est envisagé autour du mois d'octobre" 2010, a-t-il par ailleurs indiqué à la radio du Parlement.

M. Amadou, qui n'a pas précisé les dates auxquelles pourraient avoir lieu les différents scrutins (présidentielle, législatives, locales), a cependant estimé que le prochain président élu pourra être investi le 1er mars 2011.

Formé de 131 représentants des principales composantes socio-professionnelles du pays, le Conseil consultatif est chargé de proposer une durée de la transition et les dates des prochaines élections, et de donner un avis sur le futur projet de Constitution.

Le dirigeant de la junte, le chef d'escadron Salou Djibo, a mis en place mercredi un Comité des textes fondamentaux qui devra rédiger notamment un nouveau projet de Constitution, dans un délai de 45 jours.

Salou Djibo a aussi installé jeudi le Conseil constitutionnel (11 membres), chargé du "contrôle de la régularité, de la transparence et de la sincérité" du référendum et des élections à venir, et qui en proclamera les résultats définitifs.

Le Niger est dirigé par une junte depuis le coup d'Etat du 18 février, qui a mis fin à dix ans de pouvoir du président Mamadou Tandja.

La junte a promis de céder le pouvoir aux civils après la transition.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article