Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Occitanie - à propos du Castanisme ( Félix Castan )

5 Juillet 2012 , Rédigé par Pellet Jean-Marc Publié dans #occitanie

Je vous fais partager un texte de notre ami et militant nationaliste occitan, Jérôme Piques. Cette contribution se veut un échange avec option "débat". JMP

                             *************************

Jérôme Piques : Je vais essayer d'être bref, en résumant la mise en oeuvre du "castanisme", l'action des adeptes de Castan dans les années 90...

L'idée, c'est de s'opposer à l'impérialisme Français en prônant une union de toutes les minorités ethniques de l'Hexagone pour obtenir un équilibre face à l'arrogance du "tout Français".

A la base, ils s'appuient politiquement sur l'extrême-gauche évidemment, l'ouverture de la culture locale (l'occitan) aux autres cultures (Claude Sicre à même reconnu ici le SEUL point commun de sa philosophie avec le PNO, puisque l'idéologie du PNO est aussi ouverte aux autres cultures, en soutenant la cause des autres peuples opprimés par un impérialisme).

Concrètement, ils ont organisé sur Toulouse des "repas de quartiers", ainsi les voisins apprennent à se connaître, et à connaître et à respecter la culture de l'autre, c'est la rencontre de l'autochtone avec le voisin d'origine étrangère. Ensuite, le "Forom des langues" organisé sur Toulouse, place du Capitole, tous les ans (fin mai, il me semble).

Chaque langue parlée sur Toulouse à son stand etc. Même esprit que le repas de quartier, échange et convivialité entre les langues locales ou étrangères, les langues officielles ou minorisées, toutes mises sur un pied d'égalité etc.

Un petit fanzine né pour parler un peu de tout ça devenu aujourd'hui culte : la Linha Imaginot. Enfin et surtout, la création d'un vague mouvement musical pan-occitan, baptisé "La linha Imaginot" (d'où le nom du journal), par dérision évidemment avec la ligne Maginot supposée arrêter les Allemands à la frontière Française, une "Linha Imaginot" virtuelle et culturelle de Bordeaux à Nice, en passant par Toulouse, Montpellier et Marseille, supposée arrêter le colonialisme culturel Français en regroupant les groupes et les chanteurs qui sont dans cet esprit.

Ainsi, apparenté à ce mouvement les Fabulous Trobadors (Claude Sicre et Ange B), les Femmouzes T, Massilia Sound System, la Talvera, mais aussi à leurs débuts Zebda (Zebda avait repris sur leur premier album un titre des Fabulous, une charge anti-Baudis, le maire de la municipalité de droite de l'époque) voire IAM au tout début de leur carrière, Massilia ayant produit leur premier album (IAM était alors un petit groupe de copains de Marseille sans envergure complètement inconnu... Massilia ayant déjà quelques années d'expérience, ils leur ont ouvert les portes de leur studio... Qui plus est, Akhenaton, le chanteur de IAM, même à l'heure actuelle, adhère à leur philosophie, lui-même revendiquant ses origines Italiennes, trouve logique et cohérent que Massilia mette en avant sans complexe leur culture Occitane).

On peut voir avec ces deux exemples, Zebda et IAM, une certaine reconnaissance de leur action, des allogènes sensibilisés à la cause Occitane ! ça a été dans les années 90 plutôt une bonne chose...
  En quoi la mise en oeuvre concrète du Castanisme s'avère finalement un échec ? vingt ans après le début de l'explosion de la "linha imaginot", on peut en tirer un bilan sommaire :
- Ben finalement, malgré le succès de cette philosophie, le moins que l'on puisse dire, c'est que cela n'a pas enrayé le recul dramatique du nombre de locuteurs Occitans.

On comprend bien les limites du Castanisme : ce n'est pas parce-que quelqu'un est sensibilisé à une langue qu'il va se mettre spontanément à la parler ! donc, même si les allogènes urbains prennent conscience de l'occitan et de son intérêt grâce à la dynamique de ces gens de la "linha imaginot"... Ce n'est pas pour cela qu'ils intègrent en masse les écoles où l'on apprend l'occitan, ce n'est pas pour cela qu'ils vont prendre des cours du soir pour apprendre eux-même l'occitan.

-Ensuite, c'est un mouvement essentiellement urbain qui, pour réussir, à recours à des concessions vis-à-vis de la langue, de l'identité Occitane : ainsi, ce sont souvent de néo-locuteurs occitans, qui choisissent pour que l'occitan soit accessible à tous de ne pas trop se formaliser quand à la rigueur de la langue, donc ils emploient en connaissance de cause un occitan "de cuisine" parfois très approximatif, ne s'embarrassent pas de scrupules avec l'emploi de francisme, et bien évidemment, dans les textes des chansons des chanteurs de la "linha Imaginot", vu que c'est aussi l'esprit, le métissage linguistique est de rigueur : on mélange allègrement l'occitan, voire le "francitan" au français à l'espagnol au portugais etc, etc... Bref, du coup, c'est un peu "brouillon", et c'est clair que ce n'est pas avec des textes de chansons ainsi métissées que peuvent naître de néo-locuteurs occitans : tout au plus peut-on acquérir un peu de vocabulaire.

-Pire encore, en fin de compte, ce recours à la facilité cumulé au succès populaire de la "linha imaginot" parasite le mouvement Occitan en général, ce qui fait que même des Occitans de souche qui avaient le potentiel de se réapproprier la langue ont choisit la voie facile de l'emploi du francitan... Et de la faiblesse politique !

Les adeptes de Castan ne veulent surtout pas aller plus loin qu'une démarche strictement culturelle (même d'influence d'extrême-gauche, ou peut-être justement à cause de cet héritage d'extrême-gauche Franchimande), car Castan lui-même l'a dit : pas besoin de s'engager politiquement, ce n'est pas notre rôle d'occitanistes, puisque un jour, son mouvement culturel prendra dans l'Hexagone une telle ampleur que les politiques seront obligés de suivre, et de faire enfin des lois qui conviennent avec la pensée, la volonté de l'immense majorité des habitants de l'Hexagone, une loi qui reconnaîtra l'occitan (le breton, le corse, le basque) comme langues co-officielles du français... Oui, c'est ça, on peut toujours rêver au grand jour !

-Ensuite, l'égalité des langues prônée par Castan pour se ré-équilibrer par rapport au Français... C'est bien joli ! cette philosophie d'une part est un peu désaxée géographiquement, car elle est supposée s'appliquer partout dans l'Hexagone : en fait, Castan suggère que l'occitan soit une composante intrinsèque de la culture Hexagonale, donc que l'occitan ait sa place aussi, pourquoi pas, à Paris, Nantes, Strasbourg... Là aussi, c'est clair que ceux que nous appelons au PNO "de la diaspora" sont suffisamment organisés et nombreux pour que leur lobby puisse créer une contre culture Occitane durable et viable en dehors de l'aire Occitane proprement dite ! on voit bien que Castan est un doux rêveur, en décalage complet avec la réalité du terrain.

En outre, du coup, ces gens-là se replacent dans un contexte Hexagonal : ils ne remettent pas en cause l'autorité Française, et ils n'ont pas grand chose à foutre finalement des Occitans d'Italie ou d'Espagne : si on suit sa logique, ça veut dire que ceux-là n'ont qu'a faire de même chez eux, créer un mouvement qui fasse de l'occitan une composante des langues dans les états Italiens et Espagnols (ils n'excluent pas pour autant une rencontre entre occitans des deux côtés de la frontière Italo-Française. Mais la frontière, ils ne la remettent pas en cause !)...     Pour en revenir à l'égalité des langues, cela suppose que l'occitan ne soit, à Toulouse par exemple, qu'une composante de la diversité linguistique de Toulouse.

Donc, la situation : une langue officielle nationale et d'usage, commune, le français et les autres langues parlées à Toulouse sur un même pied d'égalité. Donc, ils  estiment que, à Toulouse, l'occitan n'a pas à être plus ou moins important, plus ou moins encouragé au développement que le khmer, l'italien, l'arabe, l'allemand, le wolof ou le portugais.

Egalité entre toutes les langues, donc l'occitan, même dans sa zone naturelle, ne doit pas être "dominant" par rapport aux autres langues ! C'est une position que personnellement je ne partage pas.

Donc, différence du "Castanisme" avec le PNO :
   "Castanisme" : apparenté extrême-gauche (PNO : ni droite, ni gauche). refus de l'engagement politique (PNO : lutte politique). non-remise en cause de l'autorité de la France (de l'Italie, de l'Espagne) sur l'Occitanie (PNO : pour l'autonomie, puis l'indépendance, et si possible le rattachement des vallées Italiennes et du Val d'Aran). Favorables a faire de l'occitan une composante (minoritaire) de la culture Hexagonale (PNO : plutôt pour un encouragement au retour des expatriés de la diaspora en Occitanie, et faire de l'occitan une composante principale de l'Occitanie)... etc.
   Par contre, il y a cette idée d'ouverture aux autres cultures qui est l'axe majeur sur lequel les gens de la "Linha Imaginot" s'appuient qui n'est pas incompatible avec l'idéologie du PNO ; on pourrait cautionner une action dans ce sens, en s'appuyant sur le bilan de leur action (on voit ce qu'on peut faire, et les pièges à éviter). C'est une piste à explorer, à encourager, et c'est d'ailleurs ce que tu fais concrètement, Jean-Marc. C'est l'une, peut-être la seule avec la langue, passerelle que nous ayons avec ce mouvement.

D'ailleurs, de la "linha imaginot", il n'y avait pas grand monde à Toulouse, le 31 mars ! une manif pour l'occitan ! beaucoup trop politique, ça ! On peut toutefois citer ces Touaregs que nous avons rencontrés, qui retrouvent des similitudes entre leur combat et le notre, ou encore ceux du groupe "La Talvera", peut-être culturellement les plus intéressants de ce mouvement (car, bien que très proches de Claude Sicre, ils sont très "à cheval" sur la qualité de la langue Occitane, même s'ils ne sont pas contre le métissage avec d'autres langues, pourvu que chaque langue soient respectée dans l'usage : ils refusent les approximations, les francismes, les facilités de langage. Donc, certainement plus attachés à la langue et à l'identité Occitanes que la majorité de leurs homologues de la "linha Imaginot").
J'en reste là, il y aurait sans doute beaucoup à dire...
Jérôme Piques.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article