Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

occitanie / FFR-Rugby, un cas exemplaire de déni de la réalité occitane

9 Juin 2011 , Rédigé par Papadoc Publié dans #peuples(bretons-catalans-basques-etc)

La Finala a Paris … N’i a Pron

La finale à Paris … y en a marre

2841912855_f44977de5d.jpgLa finale du championnat de France de Rugby à XV s’est déroulée pour la 38ème fois consécutive en Île de France. Arrivé dans l’Etat Français il y a 139 ans, ce sport venu de Grande Bretagne est surtout pratiqué en Occitanie, au Pays Basque et en Catalogne et beaucoup moins dans « La vraie France celle du Nord » comme l’écrivait l’historien Jules Michelet.

Les faits sont là. En première division sur 14 clubs 8 sont occitans, 2 sont basques, 1 est catalan et 3 seulement sont situés en France. En 2ème division 12 des 16 clubs sont occitans. Dans les autres divisions la proportion des clubs occitans est d’environ 75 %. De nombreux clubs dans la partie nord de l’Etat Français n’auraient pas vu le jour sans l’exil de nombreux occitans pour des raisons économiques.

Comment ne pas penser que ce que l’on appelle championnats de France sont des championnats d’Occitanie qui ne disent pas leur nom.

Les dirigeants successifs de la Fédération Française de Rugby (FFR) n’ont eu de cesse de nier l’Occitanité culturelle de l’implantation géographique de ce jeu. Alors qu’ils sont pour la plupart occitans d’origine, leur hantise a été et est toujours d’implanter le Rugby « dans le Nord » afin qu’il ne soit plus « un sport régional ».

Cette politique de refus de la géographie occitane de ce jeu, s’est traduite en 1974 par l’imposition de la finale du championnat à Paris, sous prétexte de la présence d’un grand stade en Région Parisienne, alors qu’un équipement sportif de ce genre aurait tout aussi bien pu être étudié à Bordeaux, Toulouse, Montpellier ou Marseille. C’est donc à un Occitan Albert Ferrasse (en Occitan Ferrassa signifie Pelle à feu) que les supporters des équipes occitanes, basques et catalanes doivent le petit voyage printanier à Paris. On n’est jamais mieux trahis que par les siens.

Depuis la FFR a fait pire dans l’anti occitan. Elle a implanté le Centre National du Rugby à Marcoussis, encore et toujours en Île de France … terre de football.

Les finales inter-occitanes hors sol ne se comptent plus. Stade Toulousain-Montpellier Hérault Rugby en est la dernière illustration en date. A cela il faut ajouter les retombées économiques sonnantes et trébuchantes d’un tel évènement qui représentent un manque à gagner certains pour les tiroirs caisses des villes occitanes qui l’organisaient alternativement jusqu’en 1973.

Le Parti de la Nation Occitane soutient les revendications suivantes :

- Retour de la finale du Championnat de France de Rugby à XV en Occitanie à Bordeaux, Toulouse, Montpellier ou Marseille.

- Réimplantation du Centre National du Rugby dans une région occitane dans laquelle le rugby est une partie de l’identité culturelle.

Gèli GRANDE Le 7 Juin 2011

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article