Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Occitanie / Les voeux du Président du Parti de la Nation Occitane

31 Janvier 2011 , Rédigé par Papadoc Publié dans #peuples(bretons-catalans-basques-etc)

 

 

« L’histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l’invincible espoir. »
                                                     Jean Jaurès
 
 
Amies et amis,
défenseuses e défenseurs de l’Occitanie,
 
benComme le veut la tradition, je viens vous souhaiter une bonne année 2011.
Je souhaite que chacun, chacune, qu’il soit militant culturel, militant politique, élu, syndicaliste, journaliste, écrivain, artiste, enseignant, chercheur, décideur ou employé d’une entreprise liée à la langue et à la culture occitanes, fonctionnaire de l’occitan, ou simplement défenseur individuel de nos valeurs d’Oc, je souhaite donc que chacune, chacun puisse continuer son travail indispensable à la valorisation de notre langue, de notre identité et aussi de notre économie. Que l’occitan devienne visible et incontournable.
Je souhaite qu’une loi de défense et de promotion des langues minorisées soit votée cette année, des députés  
y travaillent. Cette loi semble totalement indispensable depuis la bataille des panneaux occitans de Vilanòva de Magalona.
J’en profite aussi pour saluer bien chaleureusement notre vaillant candidat aux cantonales de mars en Lot et Garonne, sur le canton de Prayssas : Jean-Luc GRANET. Que sa campagne soit fructueuse.
Ces dernières décennies,  
le militantisme occitan a évolué en passant d’un stade nécessaire de contestation et de résistance à un stade de construction du pays. Nous sommes à l’heure de la construction ou de la re-construction de l’Occitanie  par la mise en place de structures concrètes : écoles occitanes, institutions diverses, fonctionnaires territoriaux de l’occitan Mais bien sûr ce n’est pas suffisant.
La construction du Pays d’Oc ne se fera pas sans l’union de ses défenseurs, dans le respect réciproque des différences des mouvements et associations de chacun. Je ne vois pas d’autre solution pour peser véritablement dans la société. Bien sûr les adversaires de l’Occitanie tenteront de nos diviser, coma cela s’est déjà passé, mais désormais, nous devrons être lucides   pour ne pas tomber dans le piège. Le ciment qui lie les occitanistes doit être la volonté de bâtir le Pays, ce qui peut aussi s’appeler le patriotisme agissant.
Les langues comme les peuples, pour exister pleinement, ont besoin d’une reconnaissance officielle. Mais exister ne suffit pas, il est aussi nécessaire de se développer. Et pour se développer, ils ont besoin de pouvoir forger eux-mêmes leur propre destin. Inutile de compter sur les autres pour nous développer, surtout quand les autres ont des intérêts divergents. C’est pour cela que nous croyons, au PNO, à la nécessité d’un pouvoir occitan le plus étendu possible, avec la plus grande latitude d’action qui soit. Nous n’imposons pas cette idée, elle s’imposera d’elle-même.
Évidemment il reste du chemin à parcourir. Mais il arrive parfois que le cours de l’Histoire s’accélère, comme dans l’actualité des pays arabes. Je salue au passage le courage du peuple arabe dans sa défense de la démocratie et de la liberté (en restant prudent quant aux risques, certes limités, d’une récupération du pouvoir par les extrémistes).
Bien sûr la situation occitane n’a rien à voir avec celle du monde arabe, un parallèle serait déplacé. Néanmoins nous pouvons retirer quelques enseignements ce cet embrasement :
-
         un bouleversement politique peut se produire dans des pays qui semblaient stables
-
         la puissance des conséquences d’une revendication populaire forte
-
         enfin la propagation de ces revendications au voisinage et l’espoir suscité ailleurs dès lors que ces revendications ont été satisfaites (fuite de Ben Ali de Tunisie et propagation en Egypte et peut-être au monde arabe dans sa totalité).
 
En Europe occidentale, le spectacle sera surprenant quand la première nation sans État se libèrera, qu’elle soit catalane, écossaise ou autre, en ouvrant la voie et en montrant l’exemple aux autres nations encore assoupies. En effet, quoi de plus naturel que de vouloir les mêmes droits que ceux des voisins ? C’est une erreur  
de croire que le monde est statique.
Enfin, vous savez certainement que le PNO a entamé sa rénovation. Dans le cadre de cette rénovation, nous mettons en place des séminaires de formation et d’information. J’ai le plaisir de vous informer que le premier de ces séminaires se déroulera les 9 et 10 avril 2011, dans les Pyrénées, proche du Val d’Aran, territoire occitan autonome. Au programme de ce week-end : une réflexion sur la nation et sur l’émancipation de l’Occitanie agrémentée d’une visite du Val d’Aran. Vous êtes les bien venus. Le séminaire est gratuit,  la restauration et l’hébergement auront un coût modique. Si vous souhaitez en savoir davantage, il suffit de nous contacter. Je compte sur une large participation pour un enrichissement mutuel.
Bonne année à toutes et à tous, bien accompagnée et riche de fruits.
De còr
E d’Oc.
Felip BONNET
President deth PNO
 
29/01/11

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article