Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Occitanie / Nice - "Un char anti-français au carnaval de quartiers"

13 Mars 2012 , Rédigé par Pellet Jean-Marc Publié dans #occitanie

 

M. Duchesne Christophe
dit Daurore Cristòu

Monsieur le directeur de la publication Le Petit Niçois,
Je vous demande de bien vouloir exercer mon droit de réponse à l'article
"Un char anti-français au carnaval de quartiers", publié le 8 mars 2012 page 3 de votre publication et rédigé par M. Olivier Porri-Santoro.
Voici le texte de mon droit de réponse que je vous demande d'insérer dans le prochain numéro de votre publication.

char-anti-francais-Le char du Babi n'est pas "anti-français", il inverse la situation de la langue de Nice (oc nissart) par rapport à la langue française. Au carnaval, c'est une tradition d'inverser les rôles.

Mme Annie Sidro dénonce la manipulation de ses propos qui n'étaient pas destinés au char du Babi et le député M. Rudy Salles qui a découvert le char le 7 mars à l'Ariane n'a  rien eu à redire contre lui.

Le sujet du char "lo babi si manja la Política Linguistica Francesa" (le crapaud mange la Politique Linguistique Française) a été choisi par un vote des adhérents, parmi d'autres propositions, à l'assemblée générale du "Centre Culturel Occitan País Nissart e Alpenc" le 28 mai 2011.
Ce char du Babi n'a pas été réalisé par les enfants du Centre d'Accueil de Demandeurs d'Asile de l'ATE. Ces derniers ont participé à la réalisation du char "Ratapinhata presidenta" (chauve-souris présidente) *1. En effet, ces enfants ont participé à un atelier de carnaval présenté le 21 septembre 2011 à la manifestation "L'Ariane fait sa rentrée" et qui s'est réalisé chaque mercredi du 30 novembre 2011 au 8 février 2012 à l'ATE *2.
Le char du Babi a été réalisé par 3 personnes : un technicien pour la structure métallique, une carnavalière pour les yeux en carton-pâte et enfin moi-même pour la réalisation du moustique, l'habillage en tissu et la décoration.
Ce char a participé à 3 carnavals : le 28 février au Carnaval de Nice place Masséna, le 7 mars au carnaval de l'Ariane et le 10 mars au carnaval de la Madeleine *3.
Pour le Carnaval Indépendant du Château, après une réunion avec les services municipaux et la police nationale le 29 novembre 2011, la ville de Nice a accordé un avis favorable pour que le "Centre Culturel Occitan País Nissart e Alpenc" l'organise sur la colline château le 12 février 2012. Le carnaval s'est très bien déroulé *4.
Le carnaval de Nice était un moment de liberté important depuis le moyen-âge, l'ordre des choses était renversé ce jour-là ... Le thème du char du Babi est dans cet esprit.
La réalité est que les dialectes de l’occitan (nissart, gavot, etc.) ont laissé la place au français par une politique répressive "ne pas parler patois et ne pas cracher par terre". Nous vous rappelons que la loi Deixonne de 1951 est aujourd’hui abrogée : elle a été remplacée par la loi Bas-Lauriol de 1975, par la loi Toubon de 1994, puis par le Code de l'Education, il n'y a donc pas de législation claire sur le sujet. Le moindre blocage de la part d’un intermédiaire suffit à arrêter son enseignement (chef d’établissement, Recteur...).
Le char vous a fait croire que la langue d'oc est plus forte que la langue française, la réalité est bien le contraire *5.
Notre langue occitane est en voie de disparition. Elle a besoin d'être plus visible et surtout sa pratique doit être positivée et encouragée.
Monsieur le directeur de la publication Le Petit Niçois, je vous remercie de bien vouloir publier ce droit de réponse pour que votre article ne soit plus considéré comme une attaque contre ma personne.
En effet, si votre article (comportant un sous-entendu de "délinquant récidiviste"), doit porter atteinte à mon avenir professionnel à l'ATE ou /et au lycée Sasserno, je porterai plainte pour diffamation contre votre publication et votre journaliste M. Olivier Porri-Santoro.
Astérisques du droit de réponse :
*1 Le char "Ratapinhata presidenta"se trouve à droite sur la photo de votre article et portant le logo ATE sur le buste.
*2 Le journal Nice-Matin en a fait un important article, publié le 2 décembre 2011, intitulé "La tradition nissarte portée par les enfants de l'Ariane".
*3 Le Nice-Matin a fait un article sur l'inauguration de ces chars, publié le 16 février 2012 et se trouvant en pièce jointe de ce courriel.
*4 Comme en témoigne le Nice-Matin du 13 février 2012.
*5 Au "Centre Culturel Occitan País Nissart e Alpenc", nous militons pour la reconnaissance des langues historiques présentes en France, ce qui passe par la ratification de la Charte Européenne des Langues Régionales ou Minoritaires.
En Europe, nous devons rappeler que la France fait partie des plus anciens pays fondateurs de l’Union Européenne à ne pas avoir ratifié cette charte, alors qu’elle l’impose à l’entrée de tous les nouveaux membres de l’UE http://conventions.coe.int/Treaty/Commun/ChercheSig.asp?NT=148&CM=8&DF=&CL=FRE <http://conventions.coe.int/Treaty/Commun/ChercheSig.asp?NT=148&amp;CM=8&amp;DF=&amp;CL=FRE>
A Nice, nous espérons la réouverture de l'école maternelle bilingue par immersion (oc niçois / français) La Calandreta et l'ouverture de classes bilingues (oc niçois / français) voir l'article de Nice-Matin : http://www.nicematin.com/article/nice/1600-signatures-pour-lecole-francais-nicois.389800.html
La situation est lamentable pour la langue occitane en France. Alors qu'un Prix Nobel de Littérature 1904 a été récompensé pour son oeuvre en langue d’Oc, Frédéric Mistral, alors qu’en Val d’Aran, l’occitan est langue officielle et que cette même langue est co-officielle avec le catalan dans toute la Généralité de Catalogne, en France, seulement quelques mesures patrimoniales, pour un avenir incertain.

Nissardament voastre

Cristòu Daurore

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article