Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Occitanie-Région Aquitaine et LGV SEA-à quand l'autonomie tout court ?

16 Février 2012 , Rédigé par Pellet Jean-Marc Publié dans #occitanie

Déclaration de Pierre Camani et de Martin Malvy à propos du financement de la LGV SEA :

« Il faut raison garder ! »

Alain Rousset, président du Conseil régional d’Aquitaine, réagit aux récentes déclarations du président du Conseil général de Lot-et-Garonne et du président de Midi-Pyrénées sur la question du financement des projets ferroviaires.

En réponse à diverses déclarations de nature à semer un certain trouble sur le soutien financier des collectivités dans ces projets ferroviaires, la Région Aquitaine tient à rappeler l’importance stratégique de la LGV SEA pour le développement du Sud Ouest français et pour le désenclavement de l’Aquitaine.

Le gouvernement a demandé à plusieurs collectivités locales de partager le financement de cette infrastructure. Il faut aujourd'hui que le gouvernement entende que ces collectivités locales sont dans une situation financière fiscale difficile.

C'est le gouvernement qui, je le rappelle, est le maître d'ouvrage de ce projet, qui doit proposer des initiatives à Pierre Camani pour corriger une telle situation financière. En même temps, j'appelle tous les élus à la tête des grandes collectivités à poursuivre ce qui pour l'Aquitaine et Midi-Pyrénées est le chantier du siècle, car il s'agit de l'avenir de nos régions. Il faut penser à l'avenir de nos territoires, à celui de nos enfants et de nos petits-enfants.

Enfin, il faudra ensuite inventer et mettre en oeuvre une profonde réforme des finances locales, organiser l’autonomie financière des collectivités territoriales, et lancer un acte III de la décentralisation qui clarifiera le partage des compétences.

Contact presse :

Rachid Belhadj - Conseil régional d’Aquitaine - Tél. 06 18 48 01 79

Communiqué de presse Mardi 14 février 2012

communiqués Région Aquitaine

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article