Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Interview de Aghaly Ag Alambo président du MNJ




Cristiano Tinazzi-LEFT Avvenimenti -20-10-07
Interview de Aghaly Ag Alambo président du MNJ
mardi 23 octobre 2007, par  temoust <http://www.temoust.org/spip.php?auteur1>

1. C'est quoi le MNJ ? C'est un mouvement religieux, politique ? Le MNJ se base sur quoi, quelles sont vos idéologies et comment voulez vous le changement du Niger ?

Le MNJ (Mouvement des Nigériens pour la Justice) est un mouvement politico-militaire, il est composé des Nigériens. Le MNJ n'est pas un mouvement religieux : il condamne le terrorisme international, le fondamentalisme islamique, les trafiques d'armes, de drogues, des humains... Le MNJ milite pour rétablir le Peuple nigérien dans ses droits bafoués par une élite sans scrupule au pouvoir. En effet, le mouvement prône la justice socio-économique, la politique de proximité, la valorisation des différentes cultures nationales et le rétablissement des nigériens dans la dignité et la justice. Le MNJ lutte aussi pour la reconnaissance de droit à la propriété foncière pour les nomades dans leur région. Il lutte également contre toutes les attributions des permis de recherche à des multinationales sans une politique nationale et plus particulièrement sans une politique locale qui prend en considération la réalité socio-culturelle et socio-économique des populations habitant les zones minières : les retombées économiques doivent aussi profiter aux populations locales et donc leurs régions doivent être rétribuées équitablement. Le mouvement milite également pour une décentralisation effective au Niger, le respect des droits fondamentaux de l'être humain sous toutes leurs formes.

2. Le MNJ est un mouvement qui lutte pour les droits des Touaregs ou il lutte pour tout le peuple Nigérien ?

Le MNJ lutte pour les droits de tous les Nigériens, droits qui sont mis ces dernières années à rudes épreuves par une élite politique composée des prébendiers. Et, dans cette lutte pour les populations nigériennes, les droits de Touareg ont toute leur place car c'est de leur région (les 2/3 du Niger) que sont que sont extraites la plupart des richesses du sous sol que les dirigeants du pays dilapident en laissant les populations végéter dans la misère. Les Touareg doivent cesser d'être exclus des domaines socioéconomique et sociopolitique au Niger. Ils doivent avoir accès à l'éducation, à la santé et aussi à l'emploi notamment au niveau des sociétés minières qui exploitent le sous sol de leur région : le Niger doit cesser de les marginaliser avec des fausses statistiques.

3. Vous reprochez quoi au gouvernement du Niger ?

Le MNJ reproche particulièrement sa malgouvernance au gouvernement nigérien. Pour ce faire, il reste disponible au dialogue pour l'instauration d'un état de droit où toutes les composantes ethniques du Niger ne se sentent plus marginalisées. Mais ce gouvernement préférant continuer à piller les richesses du Peuple nigérien refuse toute ouverture et privilégie la force. C'est pour lui la possibilité de faire durer le conflit. Cette attitude est surtout l'œuvre du Président nigérien qui voudrait profiter de ce conflit pour changer la constitution et briguer un 3ème mandat et continuer à voler les richesses du pays. Nous lui reprochons également son refus d'appliquer les accords de paix 1995 dont le volet socio-économique et le volet politique ont été totalement oubliés.

4. Depuis les derniers accords de paix de1995, il n'y a pas eu un grand changement au Niger. C'est pour ce motif que le MNJ a décidé de reprendre les armes ? Est il impossible de communiquer vos revendications d'une autre manière ?

La non application des accords de 1995 n'est qu'une des raisons de notre mouvement populaire. C'est faute de n'avoir pas été entendu que nous avons été contraints d'engager la lutte actuelle : nous avons essayé d'autres démarches auxquelles le gouvernement n'a jamais voulu donner de suite.

5. Le gouvernement Nigérien vous considère bandits et trafiquants de drogue, vous répondez quoi au gouvernement ?

Le MNJ est un mouvement composé des personnes responsables. L'intoxication et la désinformation que le gouvernement nigérien utilise ne sont que de la propagande unitile et le Peuple nigérien le sait. Aujourd'hui, même l'opinion internationale l'a compris. Les trafiquants de drogue, ce sont les membres du gouvernement. Lisez la presse nigérienne ! L'Etat algérien vient de saisir le gouvernement nigérien pour porter à sa connaissance toute la liste de ceux qui en son sein s'adonnent à cette activité criminelle au su et la connaissance de Tandja, son président qui lui-même en tire profit. Les bandits ce sont ceux qui tuent les citoyens par la faim, la soif, l'analphabétisme, la malgouvernance et les vols des biens du Peuple.

6. A Niamey, ils n'ont pas de doute : derrière le MNJ se cache AREVA, intéressée à déstabiliser le Nord Niger pour faire fuir les Chinois et maintenir le monopole sur l'Uranium...

Le MNJ dément formellement cette accusation injuste. Nous n'avons jamais été approché par AREVA ni de près, ni de loin. En ce qui concerne notre position vis-à-vis de AREVA, nous lui demandons le respect de notre environnement, mis à rudes épreuves ces derniers temps suite aux multiples radiations nucléaires. Nous demandons aussi à AREVA, l'embauche des cadres et travailleurs Touaregs dans les industries extractives. Je pense qu'il est tout à fait légitime que nous réclamons notre droit au travail et notre droit à la santé et à l'éducation. L'uranium tant convoité aujourd'hui se trouve dans la zone Touareg du Niger, il ne profite pas aux populations locales par contre, il devient un danger de mort pour les pauvres civils qui vivent en contact de ces industries extractives. Étant dans l'ère de la globalisation nous ne pouvons pas empêcher aux multinationales l'extraction des ressources minières de notre zone, mais nous voulons des règles claires. Le MNJ ne veut pas que ce bel espace désertique du Sahara soit une poubelle où les populations sont irradiées régulièrement. Je rappelle que le Niger a déjà octroyé plus de 100 permis de recherche à des sociétés étrangères et heureusement que le Peuple s'est soulevé pour contrer ce bradage de son espace sans leur consentement.

7. Récemment votre délégation a séjourné à Tripoli. Quels rapports vous avez, si vous les avez avec la Libye ?

Le MNJ n'a jamais envoyé une délégation officielle en Libye. C'est une délégation des notables Touaregs envoyés par le gouvernement de Tandja. Pratiquement cette délégation a pour mission de demander à Kadhafi de faire tout pour faire revenir la paix au Niger. C'est absurde de la part du gouvernement du Niger, qui a refusé jusqu'ici de reconnaître l'existence d'une rébellion au Niger. Soulignons aussi que le gouvernement du Niger a soutenu une certaine société civile pour accuser AREVA et la Libye d'être en connivence avec le MNJ. C'est la preuve que nous sommes en face d'un état spécialisé dans les mensonges et la falsification. La Libye n'a jamais aidé notre mouvement par contre Khaddaffi se dit prêt à aider pour le retour de la paix au Niger si le gouvernement nigérien et le MNJ le mandatent.

8. Quelles sont vos revendications envers le gouvernement du Niger ?

Le MNJ est une rébellion des Nigériens. L'une des premières conditions qu'on expose au gouvernement du Niger est la reconnaissance de notre mouvement en tant que mouvement de rébellion et de revendication populaire. La deuxième revendication importante est le règlement de ce conflit d'une manière politique. Nous demandons au gouvernement du Niger de reconnaître ses injustices envers la population civile. Nous avons des revendications dans tous les domaines de la vie socio-économique et politique de notre pays. Nous voulons que la population du Niger soit partie prenante dans les décisions de l'Etat.

9. Pensez vous arriver à une table des négociations ou bien la guerre augmentera ?

On finit toujours par négocier car il est impossible de venir à bout des aspirations profondes du Peuple par la force et, nous sommes le Peuple. Nous restons toujours ouvert au dialogue et donc tôt ou tard le gouvernement s'y résoudra. Les négociations sont incontournable pour qui a besoin de Paix et de stabilité. Il est important savoir que l'opinion nationale et internationale commence à voir clair dans ce conflit, on se rend compte que l'état du Niger, oriente sa politique sur le mensonge et la tromperie, mais c'est une peine perdue parce qu' on ne peut à tout moment trompé le peuple et les observateurs étrangers.

10. Que demandez vous aux gouvernements occidentaux, à l'UE, à l'ONU ?

Nous demandons aux gouvernements occidentaux de faire tout pour faire revenir la paix dans le Sahara. L'occident doit savoir que les droits de l'homme sont bafoués par le gouvernement du Niger. La vie de la pauvre population civile du Niger est en danger quotidiennement dans ce pays. La justice ne fonctionne pas. Les dirigeants du Niger profitent de la situation pour commettre des atrocités. L'occident sait ce qui se passe au Niger et nous souhaitons que l'occident fasse l'embargo sur ce pays dirigé par une dictature camouflé. L'UE doit cesser son aide au gouvernement du Niger, cette aide est inutile du moment où elle n'arrive pas dans les mains des nécessiteux. Elle est utilisée par les dirigeants du Niger pour s'enrichir encore davantage. L'UE doit aider à ce que la vraie démocratie s'installe au Niger. Nous demandons à l'ONU d'envoyer une mission des droits de l'homme au Niger pour constater les dérapages du gouvernement de ce pays. C'est le devoir de l'ONU de faire respecter les conventions internationales signées par le gouvernement du Niger.
 
<http://www.temoust.org/spip.php?article3607#forum>




Partager cette page

Repost 0