Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
occitan-touareg

Le nationalisme occitan fête ses 60 ans

9 Juin 2019 , Rédigé par Pellet Jean-Marc Publié dans #Catalogne, #Fontan, #Internationalisme, #P.N.O., #occitanie

Occitanie : il y a 60 ans naissait le premier mouvement nationaliste occitan
dans la ville de Nice, le Parti Nationaliste Occitan.

François Fontan fut l'homme visionnaire qui osa dire dans un milieu "occitaniste clos" qu'on ne pouvait pas affirmer l'existence d'une langue différente du français (la langue occitane) sans en tirer la conclusion logique de l'existence d'un peuple différent, le peuple occitan.

C'est ainsi qu'au printemps de l'année 1959 en pleine "crise algérienne" naissait le premier parti politique de l'État français, remettant en cause les sacro-saintes frontières de l'hexagone. Si l'Algérie était une colonie François Fontan expliquait qu'il en était de même pour notre peuple occitan.

Pour François Fontan chaque peuple, différencié par sa langue propre, devait pouvoir accéder naturellement à l'état de Nation indépendante.

Pour François Fontan la lutte de libération nationale n'avait pas comme but unique la création d'un État mais bien la libération des femmes et des hommes qui constituaient ce peuple. S'il est un combat à mener contre l'impérialisme (la domination d'un peuple sur un autre), il en est d'autres tout autant important qui sont les luttes pour mettre fin à la domination entre sexes (domination des hommes sur les femmes), à l'exploitation et l'asservissement d'une classe socio-économique par une autre.  

François Fontan était un révolutionnaire et voua toute sa vie à ce combat pour l'émancipation des peuples de façon générale et du sien en particulier, le peuple occitan.

Jean-Marc PELLET

 

 

Invitation

 

À Rodez, le 19 juillet 2019, en marge de l’Estivada, le Parti de la Nation Occitane (PNO) vous invite à partager un repas convivial à l’occasion du 60ème anniversaire de sa création par François Fontan (1929-1979) à Nice.

Nous célèbrerons à Rodez, la naissance du  PNO (Parti Nationaliste Occitan) devenu en 2004 le Parti de la Nation Occitane. Le banquet sera suivi d’une conférence au cours de laquelle nous présenterons l’actualité du nationalisme occitan en compagnie d’amis venus de Catalogne et d’ailleurs. 

En 1959, quand Fontan créa le PNO dont le but était l’indépendance de l’Occitanie et la création d’un État occitan, cette idée sembla délirante et utopique aux occitans qui pour la plupart d’entre eux ignoraient l’existence même de l’Occitanie.

Cependant il y eut une poignée de femmes et d’hommes pour y croire. Fontan s’appuyant sur sa théorie l’ethnisme : une langue, un peuple, un État, soutint les arabes et les berbères qui luttaient, contre le pouvoir colonial français en Algérie.     

Et aujourd’hui ? Les mots occitans et Occitanie sont banalisés.

Depuis la réforme territoriale de 2015, la partie centrale du pays s’appelle « Région Occitanie ». Si cela met une partie de l’Occitanie sur la carte du monde, ça démobilise les occitans des autres régions qui se sentent exclus.   

L’Occitanie est découpée et incluse dans trois États : La France, l’Italie et l’Espagne.

Les régions occitanes de l’État français n’ont guère de pouvoirs.

Dans l’État espagnol, grâce au pouvoir autonome catalan de Barcelone, le Conseil Général d’Aran, a un gouvernement et des institutions autonomes et la reconnaissance de notre langue occitane est effective. 

Le Parti de la Nation Occitane joue son rôle dans le combat démocratique et pacifique pour la libération de notre pays. C’est le même combat que celui de tous les peuples des nations sans État du monde entier parce que nous sommes ethnistes, c’est-à-dire nationalistes inter-nationalistes.

Pour l’Occitanie nous voulons l’indépendance, morceau par morceau et la réunification dans le cadre d’une République Fédérale et d’un État membre de l’Union Européenne et de l’ONU.    

Appliquer l’ethnisme nous semble la meilleure manière pour établir la paix chez nous en Europe comme ailleurs en refusant le statu quo colonial et l’intangibilité des frontières des États artificiels.   

D’accord ou pas, nous vous invitons à venir débattre avec nous.

 

*************************************

Il est urgent de s’inscrire pour le repas du vendredi 19 juillet 2019 à L’Hôtel du Midi a 12 oras 30 (prix : 20 euros) avant le 5 juillet dernier délai. Nous vous prions d’envoyer dès que possible un chèque à l’ordre de Lo Lugarn / 34 av des Pyrénées / 47390 Layrac.

Ce repas auquel il n’est pas obligatoire de participer, sera suivi d’une conférence à la Maison des Associations, 15 Avenue Tarayre  à Rodez à 15 heures pour un débat public jusqu’à 17 heures sur l’avenir de l’Occitanie … et de la Catalogne.

Pour nous contacter vous pouvez laisser un courriel à geli.grande47@laposte.net ou à jean-pierre.hilaire@wanadoo.fr ou envoyer un SMS ou téléphoner au 06 76 47 32 12.

Occitanie.

Occitanie.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article