Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Insécurité au Niger : mort de 5 militaires

9 Mars 2010 , Rédigé par Papadoc Publié dans #En direct de KOUTOU KALE

Le Niger confirme la mort de 5 soldats dans l'attaque d'un poste militaire
NIAMEY (AFP) - 09.03.2010 20:10
Au moins cinq soldats nigériens ont été tués, et vingt autres blessés lundi, lors d'une attaque surprise menée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) contre un poste militaire dans l'ouest du Niger, à la frontière malienne.
Le gouvernement nigérien a confirmé mardi la mort de cinq soldats et de trois "assaillants" dans une "violente attaque" lundi contre un poste militaire dans l'ouest du Niger, à la frontière malienne.
Selon une source sécuritaire anonyme malienne et un élu malien, l'attaque a été perpétrée par Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).
"Le bilan provisoire de l'attaque contre le poste militaire à Tilwa (région de Tillabéri) s'établit comme suit : cinq morts côté forces armées nigériennes et trois morts côté des assaillants", selon un communiqué lu à la radio d'Etat par le porte-parole du gouvernement Laouali Dandah.
Les assaillants, dont un des véhicules a été détruit, ont également brûlé un véhicule de l'armée et emporté un autre, a indiqué M. Dandah, également ministre des Enseignements.
Selon le ministre, l'attaque a été menée lundi entre 6H00 et 8HOO locales (5H00 et 7H00 GMT) et un groupe d'assaillants a réussi à "prendre la fuite".
Le ministre n'a fourni aucun bilan de blessés et indiqué que "des investigations sont menées pour connaître l'identité exacte des assaillants".
Laouali Dandah a cependant souligné que les agresseurs ont bénéficié de "complicités locales" et ont "utilisé des moyens militaires et des armes de guerre" dans l'attaque.
"C'est une zone qui est en proie à toutes sortes de trafics humains de drogues et d'armes, c'est la conjugaison de ces facteurs qui contribue à entretenir une insécurité récurrente", a expliqué le ministre.
Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) opère dans cette zone frontalière entre Mali et Niger.
En janvier dernier, sept militaires et leur guide civil ont été tués lors d'une attaque d'hommes lourdement armés contre le village de Tlemss, dans la région nigérienne de Tahoua, frontalière du Mali.
Trois des assaillants ont été également tués par l'armée nigérienne.
Les agresseurs, dont les motifs ne sont pas connus, ont été poursuivis alors qu'ils prenaient la direction du Mali.
Quatre touristes européens (deux Suisses, un Allemand et un Britannique) avaient également été enlevés dans cette région en janvier 2009. Aqmi, qui avait revendiqué l'enlèvement, avait annoncé en juin avoir tué le touriste britannique, tandis que les trois autres otages avaient été libérés.
La rébellion touareg nigérienne est également présente dans cette zone.
© 2010 AFP

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article