Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

occitanie - Alès, conférence-débat : « Les stéréotypes du Méridional. »

1 Décembre 2012 , Rédigé par Pellet Jean-Marc Publié dans #occitanie

Les stéréotypes du Méridional

Les Amis du Monde Diplomatique  vous invitent, le Mercedi 5 décembre  à 20 heures 30, Salle du Capitole, place de la mairie à Alès  à une conférence-débat de Philippe Martel,  Historien, chercheur à l’Université Paul Valéry à Montpellier


     À en croire un certain discours « républicain », la République est une et indivisible et, à partir de la Révolution, elle va se construire sur un principe : elle est constituée d'individus libres, égaux, et indépendants les uns des autres. Cet idéal ne  correspond pas à la réalité d'un pays où  d’une part les différences de classe limitent sérieusement « l’égalité » et où d’autre part les "patoisants", ceux qui parlent des langues différentes, sont plus nombreux que ceux dont le français est la langue maternelle. Il faudra plus d'un siècle pour que la République vienne à bout de cette diversité linguistique et culturelle. Ce processus complexe d'unification forcée a revêtu bien des aspects dans lesquels l'école a joué un grand rôle. La littérature, la presse, les discours politiques ou savants, les manuels à l'usage des enfants des écoles ont usé de stéréotypes pour désigner et parfois stigmatiser certains secteurs particuliers de la communauté nationale. Faute d'avoir pu se faire reconnaître comme Occitans, les habitants du sud de la France ont été identifiés comme des "Méridionaux" dotés de quelques caractéristiques, parfois anodines( l’accent qui chante, la galéjade, la sieste, le pastis,) parfois plutôt négatives : l’homme du midi indolent voire fainéant, proche des Grecs, des Italiens, incapable de constance, indiscipliné et d’ailleurs piètre soldat qu’on accuse un temps d’être responsable de la défaite en août 1914 sur le front de Lorraine (le 15ème corps composé de Provençaux aurait « failli »).
      Cela n'est qu'un aspect, à première vue mineur, de ce que d’aucuns appellent " la question occitane" ou "le colonialisme intérieur", mais c'est un aspect méconnu par les uns et dénié par les autres. Cela signale aussi une contradiction grave du discours que le sens commun français, y compris républicain, tient sur « l’identité française ». Cela  méritait que les Amis du Monde Diplomatique demandent à un spécialiste de la question de venir en parler.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article