Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-touareg

Occitanie / à propos de "l'accent du sud"

1 Septembre 2010 , Rédigé par Papadoc Publié dans #occitanie

Marre de s’excuser d’exister

occitanieIl faut appeler un chat un chat et donc « l’accent du sud » par son nom.

De Bayonne à Nice, de Bordeaux à Briançon et du Limousin et l’Auvergne aux Pyrénées « L’accent du Sud » c’est l’accent occitan. Nous l’avons parce que l’état français, empêche depuis 1881 notre langue occitane d’avoir accès à l’école, alors que c’est la langue de nos ancêtres depuis un millénaire.

Hier on nous reprochait de parler notre langue, aujourd’hui on nous reproche notre accent. Nous reprochera-t-on demain d’avoir des noms de famille pas assez français ?

Cazes au lieu de Maison, Delmas au lieu de De la ferme, Capdecomme au lieu de Bout de la vallée, Nougaro au lieu de Noyeraie ... etc.

Par contre quand il s’agit d’aller faire la guerre (1914-1918, 1939-1945, Algérie etc.) ou d’aller gagner des matchs de rugby au nom de la France, malgré notre « accent chantant qui pue l’ail de la gueule » on sait venir nous trouver.

Se moquer de notre accent avec des sarcasmes désobligeants du style « avec cet accent on ne peut pas vous prendre au sérieux », en faire comme c’est arrivé un argument pour ne pas embaucher quelqu’un ou ne pas signer un contrat commercial … ça s’appelle du racisme.

Ce racisme là est aussi intolérable que celui qui touche des immigrés ou des citoyens français issus de l’immigration. Force est de constater amèrement que la HALDE, la LICRA et SOS Racisme ne veulent pas prendre en considération cette forme de racisme. Pourquoi ces organisations antiracistes ne réagissent-elles pas devant le flot de haine anti occitane auquel s’adonnent en toute impunité sur Internet ceux qui ne veulent pas d’annonces en occitan dans le métro toulousain géré par la société Tisséo ?

Y aurait-il des formes d’anti–racismes plus politiquement correctes que d’autres ? P.S Ceci est une réaction à un article de la Dépêche du Midi (DDM) du 2 mai 2010 à propos de « l’Accent du Sud ».

Elle n’a jamais été publiée …

Gèli Grande

Publié dans Lo Lugarn n°100


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Méchant touriste 07/01/2017 13:46

Nan mais sérieusement ?

Tu vois la part de la population française que "l'accent du sud" représente et t'hésites quand même pas à chouiner à la discrimination.
A parler de faire la guerre pour la france ou de représenter le drapeau en sport pour mériter d'être accepter comme citoyen ?

Sans déconner faut oser.

Y aurait peut être simplement un peu de politique entre politicien et les moutons qui les suivent au sujet de l'enseignement de l'occitan, plutôt.
Une histoire de pognon simplement, ça coûte des ronds d'apprendre une langue locale que personne ne t'interdit de parler, alors on se prends la tête pour savoir qui va payer plutôt que d'en organiser l'enseignement, si toutefois c'est réellement l'objectif..

Opiumace 02/03/2011 14:05



Et oui, c'est bien rageant tout ça. Mais cette ségrégation, comme la plupart de celles qui existent ne marchent pas que dans un sens, mais bénéficient bien d'un effet miroir.


Un petit exemple, mon propre cas. Je suis issue d'une famille dont le berceau se trouve en terres occitanes. Elle a pris naissance dans le Vivarais, puis a migré en Gascogne où est né mon
grand-père.


Bercée par la culture, j'ai souhaité retourner vivre sur les terres occitanes et je suis en Languedoc depuis maintenant 6 ans et j'ai un mal fou à trouver du travail dans mon domaine qui est
l'accueil. Motif ? Je n'ai pas l'accent de la région.


Donc oui, respecter les autres, c'est les accepter tels qu'ils sont. C'est même l'un des fondamentaux de la culture occitane et sa notion de paratge ou égalité dans le respect des différences.
Cette notion a bien été perdue et si une chose se doit d'être connue, transmise et appliquée, ne serait-ce pas celle-là ?