Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
occitan-touareg

Qui a tué la Nation occitane ?

6 Février 2019 , Rédigé par Pellet Jean-Marc Publié dans #coup de geule, #occitanie

Qui a tué la Nation occitane ?
Ou quand les « culturels » collaborent activement
à la liquidation du pays

 

   En 1959 une avant-garde « occitaniste » prenait conscience de l’existence d’une Nation occitane colonisée par l’État français. 

   En 1959 cette avant-garde démontrait l’existence d’une langue occitane  sur un territoire précis qui ne tenait pas compte des frontières coloniales de plusieurs États impérialistes : la France, l’Espagne et l’Italie.

   En 1959, pour la première fois de son Histoire, des femmes et des hommes d’origines occitanes énonçaient clairement que s’il existe une langue occitane il existe aussi un peuple occitan et que ce peuple doit se libérer et accéder à son autonomie, puis à son indépendance. 

   En 1959 l’énoncé était clair et limpide, c’est l’État français qui a décidé de liquider le peuple occitan en l’assimilant à marche forcée dans le mythe de cet « hexagone démocratique et universel », au profit évident de la portion française de cet État.

   En 1959, le premier parti politique indépendantiste occitan voyait le jour.

 

60 ans plus tard, qu’en est-il en 2019 ?

 

   Le bilan est bien triste et affligeant. Des années durant, l’ensemble du mouvement culturel occitan, mouvement qui s’affichait comme défenseur de « la culture du Midi de la France», n’a cessé de critiquer et de combattre ces femmes et ces hommes qui voulaient politiser ces revendications. Pour eux, la revendication occitane ne nécessite pas une action politique, c’est uniquement du domaine du culturel.

   Je n’ai aucune preuve pour annoncer que les dirigeants de ces mouvements culturels occitans sont financés par le pouvoir colonialiste Parisien, mais j’en ai la ferme et intime conviction.

 

   Comment peut-on expliquer autrement l’inexistence d’un mouvement politique de libération nationale occitan ?

   Comment peut-on expliquer le cantonnement dans de simples revendications culturelles, dans son sens le plus restreint ?

   Comment peut-on expliquer que des « ténors » de l’Occitanisme puissent encore soutenir des partis politiques français anti-occitans ?

   Comment peut-on expliquer cette haine viscérale des culturels occitanistes envers le seul parti politique clairement indépendantiste qu’est le Parti de la Nation Occitane ?

 

   Non, ce n’est pas de la paranoïa c’est un simple constat : les occitans conscient de l’existence d’une réalité occitane n’ont cessé de tout mettre en œuvre pour éliminer cette nation en devenir.

   Il est vrai qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire et il serait temps que nos « occitanistes » acceptent l’idée que l’État français joue son rôle : celui de liquider notre peuple occitan.

   La revendication occitane est globale, multiforme ; l’émancipation culturelle est directement liée à l’émancipation économique et sociale. Croire qu’il est possible de « garder la langue » sans récupérer le pouvoir politique est du domaine psychiatrique du déni de la réalité.

Vivre ou disparaître, aux Occitans de choisir ; ce qui est sûr c’est que l’État français, lui, a choisi depuis fort longtemps...

Occitanie, une nation assassinée

Occitanie, une nation assassinée

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Great post.thank you so much.Love this blog.
Répondre
J
J'ai la "chance" inouîe d'appartenir ou plutôt de m'intéresser au mouvement culturel (et non cultureux, quel mot horrible et péjoratif) et politique.
Pour moi il est évident que les deux sont intimement liés.
Cependant rassure-toi Jean Marc dans le milieu culturel les discordes vont bon train, l'élitisme gagne du terrain et il n'est pas recommandable de ne pas savoir "bien" danser.
Où sont les bals populaires de nos villages ?
A part ça dans les stages style EOE (Ecole Occitane d'Eté) il y a parfois des frictions entre ceux qui ne font que danser et les autres qui sont assidus aux cours de langue.
Ceux qui "lèvent la jambe" (pour la polka bien sûr) ne sont pas sérieux c'est clair.
Alors en politique n'en parlons pas ... c'est quoi la droite ? c'est quoi la gauche ?
L'essentiel est d'écraser l'autre et d'être élu.
Dans tout ça chacun est libre à mon avis de vivre son occitanitude ou occitanité comme il ou elle l'entend. C'est ça aussi l'indépendance. L'écrire c'est bien, la vivre c'est mieux
Répondre